Nakivo Replication : un PRA simple en quelques clics

Nota bene : ce billet est en partie sponsorisé par Nakivo.

Je vous ai parlé à plusieurs reprises de Nakivo (voir ici ou ici, par exemple), la “petite société” spécialisée dans le backup d’environnements virtuels VMware et Hyper-V qui monte, qui monte. Vu la simplicité du test de ce son produit phare, Nakivo Backup & Replication, j’espère que vous avez pris une heure ou deux pour au moins l’évaluer vous-même. Je me suis jusqu’à présent pas mal focalisé sur la fonction de backup, maiiiiiis, malgré tout, il faut tout de même que je vous parle aussi de la partie réplication, tant, là aussi, sa mise en oeuvre est d’une simplicité enfantine et le potentiel très important, au point de pouvoir envisager des PRA rapides et testables.

Petite découverte de la réplication de VMs made by Nakivo !

Nakivo v7.3

Avant de vous présenter cela, quelques rappels sur la version actuelle de Nakivo, la version 7.3 (Je vous ai présenté la 7.2 ici). Cette itération apporte son lot de nouveautés (et corrections de bug bien sûr). La principale à mon sens est le support officiel de plusieurs solutions “VTL” telles que EMC Data Domain, HP ou Quantum. Désormais Nakivo est en effet capable d’attaquer directement ces appliances dédiées aux volumes de sauvegardes et profiter de-facto des fonctions de compression et d’accélération disponibles sur ces matériels. On pourra aussi citer la possibilité de restaurer des objets SQL Server 2008 directement depuis les backups VM ou le fait que lorsque vous restaurez une VM depuis une sauvegarde, vous pouvez modifier à la volée le(s) VLAN/Portgroup(s) connecté(s) a(ux) carte(s) ethernet de la machine.

Dans l’ensemble, il Nakivo poursuit sa maturation. Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page des releases notes , https://helpcenter.nakivo.com/display/RN/v7.3+Release+Notes.

Enfin, sachez que Nakivo prépare activement sa future version 7.4 actuellement, qui devrait sortir dans les prochaines semaines. Je vous posterai sans doute une petite news à cette occasion.

Fonction de réplication

Mon use case est relativement simple : je souhaitais faire un backup très régulier du routeur pfSense principal de mon vlab (qui comporte pas mal de règles de filtrage, de routage entre VLANs, en plus de fournir l’accès multi-wan aux Internets). Or, plutôt que de faire de la sauvegarde régulière, j’ai choisi de répliquer la machine, pour pouvoir gagner du temps en cas de problème sur la source : pas besoin de restaurer, le réplica est tout de suite disponible et il suffit d’un “Power-On” pour rétablir le service (du coup, le WAF est clairement élevé, même si ma chère femme est informaticienne aussi, ce critère est à prendre en compte ^^).

Dans la pratique la réplication est activée au sein du même ESXi, mais elle s’opère entre deux VMs localisées sur deux datastores différents. Vous le verrez dans les screenshots, la création du job est particulièrement simple, voire simpliste. La VM cible peut-être déjà existante ou être créée à la volée, en utilisant les paramètres précisés dans l’assistant, notamment la partie réseau. Cela ouvre des perspectives intéressantes, outre les cas usuels de réplication entre datacenter ou d’un site distant à un site central, à des fins de pré-production : vous pouvez répliquer régulièrement le contenu d’une VM vers une autre dont les cartes réseaux sont connectés à des segments totalement isolés de votre environnement de prod. Le démarrage de la machine

On pourra également noter que les différentes réplications incrémentales de la VM sont historisées via des snapshots VMware, ce qui permet de remonter très vite à une image fonctionnelle, toujours sans être obligé de procéder à la restauration complète de la VM source. Nakivo utilise bien entendu toutes les optimisations disponibles autant coté vSphere avec le CBT que via sa fonction backup classique avec la compression réseau pour réaliser ces copies.

Au final, la réplication s’avère particulièrement efficace et rapide à mettre en oeuvre. Idéal pour un environnement ROBO, entre autres.

Ce billet ne serait pas complet sans un grand merci à Nakivo (et Larissa en particulier) pour son support financier (qui me permet de financer en partie l’hébergement de ce blog actuellement) … et en plus ils ont une solution cool, que demande le peuple !

Vous pouvez téléchargez la version d’évaluation en vous rendant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.