De Nakivo v6 à v7 “beta”… si tout était aussi simple !

Après une petite série de deux billets sur Nakivo Backup & Replication en Janvier dernier, vous aviez pu lire que j’avais été assez emballé par la simplicité, l’ergonomie sans faille et la fiabilité générale de cette solution de backup d’environnements virtualisés, à tel point que je lui trouvait des airs de concurrent direct et frontal à Veeam pour une large part de son segment de marché. La v7, annoncée il y a quelques semaines, a apporté – entre autres – le support d’Hyper-V (voir ici), ajoutant encore aux fonctions intégrées déjà nombreuses sous VMware.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir avec quelle simplicité la migration d’un environnement fonctionnel Nakivo v6 peut être “transporté” en v7, en quelques dizaines de minutes.

Avant toute chose, sachez, mais vous le constaterez vous même dans la suite, que j’ai réalisé cette opération au sein de mon vLab personnel, sur lequel j’ai déployé une instance unique de Nakivo hébergeant tous les rôles. Malgré tout, il semble qu’une migration d’environnements plus lourds ne soit pas si différente, mais j’en parlerai rapidement en fin d’article.

Je suis parti de mon instance Nakivo v6 déjà complètement paramétrée et exécutant depuis plusieurs semaines des sauvegardes journalières de certaines VMs vers un repository CIFS (sur mon NAS Synology).

Avant toute chose, ils s’agit, comme pour une installation standard, d’importer l’OVA fournie par la société pour constituer la nouvelle instance (v7 pour l’occasion). Une fois cela fait, nous allons d’abord réaliser un export complet de la configuration existante dans l’instance actuelle. Pour se faire, rien de plus simple, on se rend dans la section “configuration” :


… Vous noterez qu’une fois que nous avons récupéré le fichier zip contenant l’ensemble de la configuration, les fonctions de backup/restoration sont désactivées, afin de préserver l’intégrité de vos repositories. C’est une bonne chose je trouve, mais attention à ce que vous faites. Bon, au pire, j’imagine (mais pas testé) que vous pouvez tout simplement ré-importer la configuration ainsi sauvegardée dans votre directeur actuel, si vous avez cliqué un peu vite :)

Ensuite, on arrête la vm directeur actuelle puis on démarre la nouvelle instance. Après paramétrage réseau de base (ou pas, si vous êtes en DHCP). On va se connecter à l’interface web du nouveau système. On tombe évidemment sur un écran de type “nouvelle installation” nous demandant de changer le mot de passe d’admin, étant donné que l’image est vierge pour le moment. On se connecter avec les credentials par défaut (admin/admin). Comme tout cela a été très bien pensé, la première proposition affichée est précisément d’importer une configuration existante, ce qu’on va s’empresser de faire !

L’importations se déroule en une seule passe, sans reboot et prend à peine une minute (dans mon petit environnement) ! C’est magique ^^. Une fois cela terminé, on se retrouve avec tous nos menus habituels, nos jobs programmés, nos repositories ré-importés etc. Visiblement, tout est repris, y compris votre license ou vos connexions VMware existantes, voire vos paramètres de backup vers AWS. Au passage vous noterez le subtil, mais visible, changement de look de la v7, qui a cédée, comme tout le monde, au flat design … En somme, une migration v6 vers v7 se fait en un tournemain et sans nécessiter de compétences particulières. Là encore l’élégance, la simplicité et l’efficacité de Nakivo. Pour terminer, sachez que si vous disposez de transporters (agent/proxy de backup) externes, en plus de celui intégré à l’OVA de base, la migration se fait tout simplement via un redéploiement de ceux-ci, étant donné que toute la config se trouve dans le directeur, cela ne doit pas poser de problème particulier et n’allonger la durée de migration que de quelques dizaines de minutes, vraisemblablement.

Pour pouvoir évaluer Nakivo et vous faire votre propre opinion, n’hésitez pas à les contacter et télécharger la version d’évaluation, disponible à cette adresse sur le site de Nakivo. Enfin, si certains d’entres vous disposent d’un environnement vLab de type Hyper-V, j’aimerai beaucoup avoir votre retour sur son fonctionnement au sein de ce nouvel écosystème. N’étant pas du tout spécialiste de l’hyperviseur de Microsoft, je n’ai pas – pour le moment – la possibilité de tester cette nouvelle fonction, malheureusement. Venez en discuter sur le forum, pourquoi pas, tiens, par exemple, c’est une bonne idée ^^

Démarrer la discussion sur le forum vBlog.io