Nakivo Backup : compléments d’information et v7

Je vous en ai parlé il y a quelques jours, Nakivo backup m’a vraiment séduit et j’ai creusé un peu le sujet depuis tout en le laissant travailler sur mon petit vLab. Je n’étais pas rentré dans le détail de certaines fonctionnalités, mais celles-ci s’avérant particulièrement séduisantes et importantes, il me paraissait important de vous les présenter dans un petit billet “fourre-tout” complémentaire.

Tout d’abord, concernant le quotidien de Nakivo, le dashboard des jobs de sauvegarde se bonifient en vieillissant, comme le bon vin ! En effet, sur la page de chaque job, vous récupérez automatiquement un historique glissant des volumes réellement sauvegardés ainsi que des vitesses moyennes des backups sur la période récente (une semaine vraisemblablement). Je ne l’ai précisé la première fois, mais, évidemment, Nakivo déduplique les données enregistrées sur l’ensemble de chaque repository, quel que soit le type de donnée stocké. En effet, si vous disposez d’un compte Amazon EC2 en plus de votre(vos) vCenter(s) mais que vous backupez tout les environnements au même endroit, la déduplication portera sur l’ensemble. On retrouve ici l’intérêt de la mutualisation du support de sauvegarde au même titre qu’Avamar, Veeam ou les systèmes dédiés de type VTL comme Datadomain ou Quantum.

Ensuite, d’une manière générale, l’ergonomie et la simplicité de l’interface de gestion sont vraiment plaisantes : pas de boutons superflus, par de mise en forme compliquée où d’assistants anormalement complexes. Même les tâches de “File Level Restore” sont complètement intégrées et accessibles en quelques clics (voir plus bas)… rien à voir avec la lourdeur d’Avamar par exemple (point de vue personnel bien entendu ^^).

De même le système de “Flash VM Boot” est vraiment bluffant (tout comme celui de Veeam d’ailleurs) : on clique, on choisit, comme pour une tâche de backup, les objets destination, on lance… et ça marche. Vous pouvez même planifier cette opération et déclencher le fameux “Screenshot Vérification” pour contrôler au quotidien que vos machines sauvegardées sont en bon état. En somme, vous pouvez programmer des tests de restauration réguliers automatiquement !

Voici quelques copies d’écran pour illustrer tout cela :

Pour couronner le tout, Nakivo a annoncé récemment la sortie prochaine de la version 7.0 de sa solution qui apporte, outre le support officiel de vSphere 6.5 (même si ça marche déjà sans problème dans les faits), deux nouvelles fonctions de poids : la compatibilité avec les environnements Hyper-V et l’intégration Active Directory ! Fidèle à sa philosophie et pour ne rien gâcher, l’interface de gestion est strictement identique aux autres, avec la même approche pragmatique que les environnements précédents. Que demande le peuple ? (regardez la video sur cette page pour vous en convaincre)

Si vous ne vous décidez pas à au moins initier un petit PoC chez vous après cela, je serais vraiment fort marri :)

Bon PoC à tous !

Nakivo backup & réplication est disponible directement pour évaluation ici.

2 thoughts on “Nakivo Backup : compléments d’information et v7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *