IMG_0933

SDSI 2018-2022 : SDDC, convergence IP et ultra mobilité

Ca y est, nous sommes à la croisée des chemins. Depuis 5 ans, nous déroulons notre schéma directeur datacenter 2012-2017. Dans l’ensemble, nous avions bien anticipé en 2011, lors du précédent, les transformations de l’IT (l’avènement du Full-Flash, notamment). Il est temps maintenant de refaire l’exercice – difficile – de se projeter sur les 5 prochaines années. Elles seront cruciales pour nous car elles devront préparer et accompagner notre institution aux bouleversements annoncés : l’Hôpital Numérique, 80% d’ambulatoire (hospitalisation sur une journée) et le déménagement dans de nouveaux locaux à partir de 2025. Imaginez le cauchemar logistique du transfert d’environ 3000 lits et 12000 personnes si l’informatique ne suit pas …

Après les premières réflexions il y a quelques mois (voir ici), il est désormais temps de prendre les bonnes directions, autant du coté des accès utilisateurs que du coté datacenter ou du réseau.

Lire la suite …

IMG_1175

VMworld 2017 en images, pour ceux qui n’étaient pas là …

En attendant un compte-rendu plus sérieux et analytique de cette édition 2017, une fois n’est pas coutume, je vous propose un florilège de photos prises dans et à proximité de l’immense centre de congrès “Fira Gran Via” de Barcelone.

PEGI-18
NSFW
DISCLAMER
WARNING

Attention, certains clichés sont susceptibles de choquer les plus sensibles, y compris ceux et celles qui valideront les notes de frais ! Et vous connaissez sans doute la devise qui fait fureur au VMworld : tout ce qui arrive à Barcelone reste à Barcelone …

Lire la suite …

IMG_1069

Zerto : protection et DR pour les petits et les grands !

Il existe beaucoup de solutions dans le monde de la virtualisation qui ambitionnent de résoudre définitivement le problème du disaster recovery. Chacune dispose de ses forces et faiblesses, certaines mettant en avant leur rapidité, d’autres leur fiabilité et la reproductibilité des scénario en simulation etc. Zerto est assez particulier au sein de cet ensemble notamment par sa philosophie full-software et les plateformes qu’il supporte.

En effet, Zerto est à ma connaissance une des seules entreprise à traiter VMware et Hyper-V (et plus récemment les cloud Azure et AWS) au même niveau : comme des hyperviseurs, ni plus, ni moins. Voyons cela de plus près.

Lire la suite …

20170912_162508

Présentation de Rubrik : ENFIN !

Oui, je sais, tout le monde ou presque me le demande depuis pas mal de temps : “mais alors, pourquoi tu ne parles pas de Rubrik, ça fait le buzz, c’est génial il parait” tout ça tout ça …

Oui, je sais, j’ai frustré beaucoup de gens l’année dernière en ne parlant que de Cohesity alors que Rubrik était déjà en lice pour le titre de “société dans le vent” à l’époque.

Ok, je vous ai compris ! Ready ? Alors, on y va, ENFIN ! Présentation de la solution de sauvegarde Rubrik.

Lire la suite …

IMG_7700

VMworld 2017 : retour sur la General Session

Ambiance psychédélique pendant l’arrivée des milliers de personnes venu assister à la grande cérémonie d’ouverture de cette édition 2017. Le show démarre avec une introduction musicale et visuelle très originale : un artiste équipé d’un casque VR HTC Vive utilisant la palette graphique TiltBrush réalise des animations live pendant que deux violoncellistes assurent une performance sonore particulièrement puissante.

La “General Session” de VMworld 2017 Europe vient de débuter …

Lire la suite …

80EE2D49-D56B-4D47-8FB6-04EBA211BE96

VMworld 2017 : l’hybride sera CAPEX ou ne sera pas.

Histoire de vous bousculer un peu, j’ai pris la liberté de vous faire un petit “édito du VMware 2017” en mode coup-de-gueule, parce que bon, j’ai le droit, c’est tout. NA !.

Je désespère, en effet, depuis plusieurs années, de pouvoir enfin proposer des scénarios de cloud hybride au sein de ma modeste institution … je suis frustré techniquement, mais aussi financièrement, tant je suis personnellement convaincu que nous pourrions trouver un juste milieu entre le on-premise et le off-premise …

Les annonces de VMworld 2017 US ont pourtant donné le ton : le cloud hybride à tous les étages. Comme une ritournelle entêtante, la société le martèle de plus en plus, l’avenir sera hybride ou ne sera pas. Dont acte. Certes, on le constate – surtout dans les secteurs d’activité capable de faire de l’OPEX, on y reviendra – les petites et les grandes entreprises se tournent de plus en plus vers le cloud, pour éviter de trop investir dans leurs infrastructures on-premise tout en continuant leur croissance avec agilité. C’est vrai, le cloud, qu’il soit en mode IAAS ou SAAS, est plus que séduisant sur le papier, on le constate depuis longtemps.

VMware le montre avec éclat grâce à VMware Cloud on AWS notamment, tout semble en phase avec cette tendance. Tout ? Non ! Car une partie des entreprises résiste encore et toujours à l’envahisseur : principalement les moyennes.

Pourquoi ? Les coûts et l’OPEX, principalement. Ce diable d’OPEX qui oblige à maintenir une trésorerie importante pour pouvoir honorer les factures mensuelles ou trimestrielles. C’est en particulier le cas en ce moment dans le monde de la santé, que je connais bien : toutes les directions générales nous demandent encore et toujours des économies sur nos budgets d’exploitation alors que les coûts de sous-traitance, de connexions WAN, de forfaits télécom divers et variés, ne cessent de grimper.

Bien sûr, je grossis le trait et il y a d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte (la maturité et la confiance des DSI face au Cloud entre autres), mais dans l’ensemble, à chaque fois que j’évoque le sujet de l’hybride avec certains collègues, l’OPEX s’insinue de manière fourbe dans la discussion, tôt ou tard, pour en définitive devenir LE PROBLEME.

A mon sens, la seule manière de voir le cloud hybride exploser et devenir aussi naturel que la virtualisation de serveurs aujourd’hui, c’est de repenser le mode de consommation et de financement de celui-ci. Il faut que les hébergeurs trouvent des solutions pour venir directement concurrencer le on-premise sur son terrain historique, le CAPEX. Je ne demande rien d’autre pour enfin pouvoir proposer des infrastructures hybrides au sein de mon établissement… tout le reste, désolé messieurs du marketing, c’est du bavardage !

Sur ce, je termine là mon petit prêche/sermon et m’en vais retrouver connaissances et amis pour une soirée de pré-lancement qui s’annonce déjà bien longue ! A demain pour le compte-rendu de la General Session !

IMG_9301

NVMe : vers l’infini et au delà !

EDIT du 28/08, précisions sur la comparaison AHCI/NVMe. Merci à Fabrice pour les remarques !

Je me rappelle, c’était en 2010 : mon premier SSD OCZ Vertex 2 de 240 GO (à plus de 500€, tout de même) venait d’arriver sur mon PC personnel, une petite révolution. Comme souvent désormais, les nouvelles technologies arrivaient déjà par le grand public avant d’envahir le monde professionnel et le SSD ne dérogeait pas à la règle. Un renversement de tendance constaté depuis le milieu des années 2000, en gros, avec l’avènement de l’informatique Open basée sur des technologies standardisées, par opposition du monde Mainframe globalement propriétaire.

Depuis, le “Solid Stat Drive” a fait du chemin, c’est le moins qu’on puisse dire ! A tel point qu’il est en train de progressivement détrôner le disque à plateau pour le stockage primaire. Il faut dire que ce dernier a sans doute fait son temps depuis sa première commercialisation dans les années 60…

Avec des temps de réponse de l’ordre de de la milli-seconde et surtout un vrai déterminisme de ces même temps d’accès on comprend facilement l’intérêt aujourd’hui d’une telle technologie pour nos SLA chéris ;) . Grâce au SSD, on a rapproché la donnée du processeur et ainsi révolutionné la notion même de proximité de cette même donnée. Cependant, afin de pouvoir assurer une continuité dans les formats physiques et les bus de données utilisés dans l’industrie et en assurer une adoption rapide, il a fallut faire des compromis : le SSD reste intrinsèquement “bridé” par le bus sur lequel il est connecté (classiquement du SATA ou du SAS aujourd’hui).

Ce faisant, les industriels se sont très rapidement attelés à faire sauter ce verrou et continuer à rapprocher encore plus la donnée stockée du CPU : le NVMe était né.

Lire la suite …

IMG_5515

En attendant VMworld …

Update 15:30 : quelques précisions sur NSX 6.3.3 et 6.3.2

Bonjour à tous ! De retour de congés, je prends ma plus belle plume pour vous proposer un petit tour (sans doute non exhaustif) des actualités VMware depuis le début de l’été, en attendant le VMworld qui approche à grand pas. Pas d’annonces tonitruantes ou de versions majeures, mais des mises à jour importantes et remarquables : vSphere 6.5 update 1, vRealize Operations 6.6.1 et VMware NSX 6.3.3.

Faisons le point ensemble.
Lire la suite …

Image 007

Sexigraf “Nova Prospekt” : libéré ! délivré !

Nous sommes en Juillet, c’est l’été, on se relâche un peu … Du coup, désolé pour le titre quelque peu obscure, les gamers fans de Disney comprendront surement cette double référence à un célèbre pénitencier du monde du jeu vidéo ainsi qu’à un film d’animation récent … mais cessons là ces billevesées : le nouveau Sexigraf est donc arrivé en version 0.99d. Mais ne vous y trompez pas, le passage de l’indice “c” précédent au “d” de cette release ne valorise pas du tout la très grosse mise à jour réalisée. En effet, ce sont des dizaines d’améliorations et de corrections de bugs qui sont présentes dans la build “Nova Prospekt”.

On fait un petit survol ensemble ? Libérez-vous, délivrez-vous de la prison dorée des solutions payantes, prenez la pilule rouge !
C’est parti …

Lire la suite …

2017-07-04 12-33-44 0633

Un datacenter troglodyte !

Mise à jour du 07/07/2017 : j’ai rajouté quelques photos de l’intérieur du démonstrateur (merci à Steven)

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je vous propose un petit voyage au cœur des pays de la Loire, plus exactement à quelques kilomètres de Saumur, cette très belle ville connue pour son Cadre Noir, son Château et son vin de table ^^. J’ai en effet eu l’occasion de visiter très récemment un “datacenter” souterrain un peu particulier, grâce à l’invitation de Sigma Informatique, l’entreprise Nantaise bien connue spécialisée dans le développement, l’infogérance et l’hébergement professionnel, que je remercie au passage (big up à Steven).

Prenez vos lunettes de spéléo, votre casque de chantier, votre gilet fluorescent, et en route pour l’exploration…

Lire la suite …