CloudIQ : supervision et capacity planning en mode SaaS pour vos baies Unity

EMC a toujours eu la bougeotte vis à vis des solutions de capacity planning et de supervision adaptée à ses diverses baies de stockage mid-range. Certains se souviendront avec nostalgie (ou pas !) du bon vieux Navisphere Analyzer puis Unisphere Analyzer, une option payante mais intégrée aux consoles de gestion des baies permettant de suivre l’activité des EMC Clariion CX ainsi que les premières générations de VNX. Ensuite, est arrivé (à partir des VNX2, mais compatible avec les VNX1) VNX Monitoring & Reporting, dont j’avais fait une review de la version 2 il y a quelques temps (voir ici).

Ensuite, nous avons eu droit avec les nouvelles générations “Unity” au décevant Unisphere Central, sensé vous permettre d’agréger les divers métrics et inventaires de vos machines Unity et VNX, sans vraiment y parvenir de manière satisfaisante à mon gout (voir ici).

Entre temps, les nombreux compétiteurs du constructeur n’ont pas chaumés évidemment et mettent en avant depuis plusieurs mois, vois plusieurs années pour certains, des outils beaucoup plus élégants et souvent tournés vers le cloud (garantie de simplicité et d’évolutivité continuelle). Il fallait qu’EMC réagisse : c’est désormais chose faite depuis la rentrée de l’année dernière grosso modo (cela avait été annoncé à l’EMC World en Mai 2016) et ça s’appelle CloudIQ (prononcez claoude aïe kiou).

Maintenant que nous disposons de 3 nouvelles baies Unity toutes neuves, je vous propose de faire un petit tour du “propriétaire” et partager avec vous mes premières réactions.

Activation du service

Toutes les baies Unity vendue aujourd’hui sont donc pourvues d’un module spécifique d’envoi de données vers la plateforme CloudIQ. Il vous suffit de paramétrer votre baie pour lui permettre d’uploader son inventaire et ses statistiques d’usage et le tour est joué. Contrairement à eSRS, qui dispose d’un mode centralisé (avec des gateways à installer chez vous), pour le moment, chaque baie envoie ses propres données directement (ou via proxy évidemment) à CloudIQ sans intermédiaire technique, d’après ce que j’ai pu voir sur la documentation en tout cas. Pour autant, vous devez au préalable avoir connecté votre baie à eSRS pour que cela fonctionne (logique, c’est lié au contrat de support/maintenance de la baie).

Une fois CloudIQ activé, la consolidation est automatique, vous n’avez plus qu’à vous connecter sur https://cloudiq.emc.com en utilisant votre compte support EMC.

Découverte

Le moins que l’on puisse dire, c’est que CloudIQ nous donne tout de suite un “air de déjà vu”. En effet, on retrouve une vraie cohérence avec l’ergonomie d’Unisphere Unity et Unisphere Central. On en attendait pas moins d’un service cloud dédié à ces machines. Cela permet d’aller tout de suite à l’essentiel et vérifier la collecte des données et leur présentation. Pour le coup, je suis bluffé : pas de lag, les mises à jour des noms de LUNs par exemple se font très rapidement (contrairement à Unisphere Central, un comble). L’affichage est fluide et tout est très intuitif. Les dashboards macro sont parfaitement clairs et donnent un aperçu quasi instantané du comportement et de l’état général de votre production Unity.

Pour chaque baie, un tableau de bord synthétique vous présente les principaux métriques ainsi que le capacity planning global :

De même, vous pouvez travailler plus précisément sur les différents éléments de supervision, comme sur Unisphere (latence, débit, IOps, consommation CPU des Storage Processors etc.). Les graphiques ainsi générés peuvent porter sur l’ensemble de baie mais aussi être liés à des objets spécifiques : LUNs, pools, hosts, initiateurs de vos machines etc. L’assistant de création de graphique est particulièrement efficace et facile à prendre en main de ce point de vue.

Vous disposez aussi d’une section regroupant l’ensemble des alertes de vos baies, qu’il est possible de détailler. Chaque alerte, suivant son niveau de criticité apporte une pondération au score global de la baie où elle est présente, 100 étant le score le plus élevé (aucune alerte) : un bon moyen de hiérarchiser les actions à mener si vous avez beaucoup de baies en production et que votre service de MCO doit intervenir.

L’avenir nous dira quelle soin et quel suivi EMC souhaite donner à CloudIQ, mais mes premières impressions sont vraiment bonnes : les données sont là, semblent fiable et consolidées très régulièrement et l’ergonomie ne souffre d’aucun bug ni limitation gènante. Bref, un sans faute pour le moment !

Démarrer la discussion sur le forum vBlog.io