Bonjour à tous, la température redescend enfin (au propre comme au figuré …). C’est l’occasion de sortir du sujet NSX-T qui, c’est vrai, a pas mal monopolisé vBlog depuis quelques mois, pour revenir à mes premières amours Nantaises : Easyvirt et son génial DCscope !

To infinity and beyond

Cela fait déjà plus d’un an que je nous vous en ai pas parlé (voir mon dernier billet ici), et pourtant, Easyvirt a beaucoup progressé et s’ouvre à l’international désormais. La Dream Team de Martin Dargent vient de sortir une nouvelle version majeure de DCscope, la v7, qui apporte son lot de nouveautés et introduit aussi de nombreuses optimisations de son moteur interne. Il est capable aujourd’hui de prendre en compte des productions plus que respectables de plus de 10.000 VMs. Autant dire que désormais, Easyvirt s’émancipe de son segment PME historique pour rentrer en quasi concurrence frontale avec VMware vROps, y compris pour les grandes entreprises.

La prochaine étape, sans doute déjà dans les cartons : passer en mode “cluster” et proposer un système scalable quasiment à l’infini ! Miam ^^

Un jeu d’API ReST

Preuve que DCscope a tout d’un grand de la supervision et du capacity planning, l’introduction d’un jeu d’API ReST qui vous ouvrira, veinards possesseurs du produit, a de nombreuses statistiques et metrics disponibles pour construire vos propres rapports et/ou dashboards sur des produit OpenSource comme Grafana ou Kibana par exemple. Vous pourrez aussi utiliser ces indicateurs pour automatiser des process spécifiques chez vous. Pour le moment, les primitives sont relativement peu nombreuses, mais cela devrait évoluer très rapidement, j’en suis sûr.

Avec cette v7, vous disposez de 5 requests (hors gestion de l’authentification), avec la possibilité d’utiliser des filtres créés dans l’interface :
/dcscope/api/cost/allocation – récupérer les informations de coût calculés par DCscope pour une ou plusieurs VM vis à vis des ressources allouées à celle(s)-ci
/dcscope/api/cost/consumption – récupérer les informations de coût calculés par DCscope pour une ou plusieurs VM vis à vis des ressources ffectivement consommées par celle(s)-ci
/dcscope/api/infra/datastores – informations sur les datastores (taille, volume disponibles, IOps, latences …)
/dcscope/api/infra/servers – information sur les serveurs (caractéristiques matérielles, principalement)
/dcscope/api/infra/vms – information sur les VMs(caractéristiques matérielles, nom, os …)

Comme tout jeu d’API qui se respecte, la doc est disponible directement au sein de DCscope, via l’utilisation de l’uri /dcscope/api/doc/.

Des vues, des filtres, des wizard

Le système de filtres et vues, très spécifiques à DCscope a été une nouvelle fois revu. Le mode de création est, de mon point de vue, encore plus lisible que lors des précédentes itérations. En effet, un filtre se base désormais sur une vue de “sélection” et une vue de “période”. La sélection vous permet comme son nom l’indique de préciser les éléments techniques (VMs, serveurs, clusters) à prendre en compte, la période étant quant à elle chargée d’indiquer un période de temps (date de début et date de fin) sur laquelle vous voulez porter votre attention.

Ces deux vues sont enfin combinées pour générer un filtre complet. Une fois appliqué, DCscope vous présente un affichage contextuel à ces critères. On en a déjà parlé dans de précédents articles, mais après un petit temps d’adaptation, cette méthode de filtrage est très pratique pour ne pas se disperser lors d’une analyse spécifique.

Une barre de recherche !

DCscope v7 introduit aussi une barre de recherche universelle, à laquelle se sont déjà convertis bon nombre de produits, notamment chez VMware. Inutile de vous dire que cela change la vie si vous devez vous focaliser rapidement sur une VMs ou un serveur particulier. Une fonction attendue par les clients depuis quelques temps je pense. Bien vu :)

Des graphs à la minute et un nouveau tableau de bord “Operating system distribution”

Parmi les autres nouveautés que j’ai retenu, j’ai noté un nouveau tableau de bord de distribution des OS sur votre environnement, avec une double présentation “macro” et détaillée, suivant les types d’OS :

Les graphs on également été revus pour présenter les métrics à la minute (5 minutes auparavant). Cela découle directement, je pense, de la réécriture du noyau, plus optimisé et capable de poller plus régulièrement. Ces graphiques sont toujours aussi ergonomiques et recèlent des tonnes de fonctions plus ou moins cachées, n’hésitez pas à prendre le temps de les découvrir ! Je vous donne quelques clefs de “curiosité” : Téléchargement en mode jpeg, png, pdf et svg, Selection multicritères, Time zoom dynamique avec adaptation à l’ensemble des graphiques affichés …

… mais ce n’est pas tout !

Vous vous en doutez, je n’ai fait qu’effleurer la liste des nouveauté, bien sûr, il y a des améliorations un peu partout ailleurs (reports, KPI …). Bref, cette nouvelle version intègre un gros travail de fond mais aussi des développements issus des demandes directes des nombreux clients d’Easyvirt. Si j’avais juste critique en forme de petite déception à formuler : toujours pas de vue orientée “Clusters de datastores” …. bon, à force, avec l’arrivée massif de l’hyperconvergé et ses datastores uniques, on en aura plus besoin, certes ^^

Etant donné sa relative petite taille, la société reste encore très à l’écoute au quotidien, preuve en est la grande accessibilité de l’ensemble de l’équipe, à commencer par Martin, toujours disponible pour présenter et discuter de DCscope et de la stratégie générale d’Easyvirt. Pour ne rien gâcher, je trouve qu’Easyvirt gère son expansion avec beaucoup de recul et de maturité, gage d’une longue vie ! En effet, on ne compte plus les entreprises qui, voulant grandir trop vite, se sont épuisées au point de disparaître prématurément.

Pour vous faire votre propre idée, DCscope est disponible en téléchargement “trial” chez Easyvirt : https://www.easyvirt.com/installation-dc-scope/. Les notes de mise à jour générales de la v7 se trouvent ici.