C’est quand même fou comme le temps passe vite ! Il y a déjà 4 ans et demi, nous entamions un schéma directeur “Sauvegarde” (voir ici) qui allait au nous conduire vers la solution Avamar-Datadomain (voir ici). Depuis, celle-ci a accompagné avec succès notre explosion en matière de production, passant d’environ 1000 VMs à quasi 2000 aujourd’hui. Il est temps maintenant de faire le bilan de ces 4 années de production backup/resto et de se projeter, d’ici l’année prochaine, avec cette fois-ci l’aide et la prise en compte de nos collègues du Groupement Hospitalier de Territoire.

Nous sommes aussi face de nouveaux enjeux, tant en terme d’hébergement virtualisé qu’en terme de complexité réseau et de volume. De plus, notre infrastructure de backup a évolué au cours des années (plusieurs shelves achetés sur nos Datadomain, en moyenne un par an et par site) mais on commence à voir approcher ses limites techniques. Ne nous cachons pas, sa relative lourdeur en terme d’exploitation, malgré de bons et loyaux services, nous oblige au moins à envisager d’autres type de solutions encore plus intégrées et/ou plus souples. Cela n’enlève rien malgré tout à l’impérieuse nécessité de consacrer du temps au quotidien à entretenir tout système de sauvegarde (ne serait-ce qu’en restaurant régulièrement ^^).

Alors, qu’avons nous aujourd’hui sur le marché ? En fait, beaucoup de choses : avec l’arrivée cette année de Dell EMC IDPA, la percée remarquée depuis quelques temps déjà de Cohesity et Rubrik et enfin – the last but not the least – le ténor Veeam qui continue à tenir le flambeau et se bonifier comme le bon vin, le choix est vaste. Si on rajoute à cela les outsiders dont j’ai déjà parlé comme Nakivo ou Vembu, la coupe est quasi pleine !

Derrière ces diverses solutions se cache aussi des orientations et des cibles différentes. La plupart sont capable d’adresser quasi tous les marchés aujourd’hui mais le fait est que leur positionnement marketing et leurs fonctionnalités peuvent nous aider à les départager (sans même parler de leur coût et de la façon de les acheter dans les marchés publics). Nous allons donc durant les mois qui viennent, recevoir la plupart d’entre eux, réaliser des PoC et pilotes représentatifs pour, en fin d’année, envisager sérieusement notre nouveau système de sauvegarde “GHT”. Comme je ne suis pas seul heureusement, cette fois-ci encore, je me ferai le porte parole de plusieurs personnes qui travaillerons ensemble à confronter et comparer les produit. Ceci est d’autant plus important que notre établissement ne sera très vraisemblablement pas le premier à acquérir le gagnant ! C’est une solution départementale que nous allons devoir construire.

Que de choses intéressantes à venir, j’en salive déjà, geek un jour, geek toujours vous savez bien ^^
A très vite !