VPlex 5.5sp2 disponible, le thin provisionning et UNMAP à l’honneur

Après des mois (des années …) d’attente, la nouvelle release de VPlex GeoSynchrony 5.5sp2 vient d’être officiellement dévoilée (donc disponible pour les nouveaux client en attendant sa qualification “target firmware” pour tous). Au menu, des tonnes de belles choses, mais en particulier la prise en charge complète de la primitive “UNMAP” qui permet, je le rappelle de pouvoir, depuis un host, ordonner à une baie (en particulier les AFA, forcément) de libérer des blocs non utilisés et récupérer l’espace ainsi dégagé.

Faisons le tour des nouvelles fonctions ensemble.

On commence légitimement par cette fameuse fonction UNMAP qui existe depuis longtemps sur VMWare ESXi (depuis la 5.5). En effet, lorsque vous supprimez une VM sur un datastore, par défaut, seules les références aux différents fichiers sont supprimées de la table d’allocation de VMFS. Or, pour pouvoir avertir réellement la baie sous-jacente que les blocs associées sont désormais disponibles, il est possible de lancer une commande spécifique de type esxcli storage vmfs unmap --volume-label=volume_label pour procéder au parcours de tous les blocs libres et les confirmer auprès du back-end (voir le KB#2057513 pour plus d’info).

Pour ceux qui sont connectés en direct sur leurs baies de stockage ayant implémenté cette fonction, pas de souci, mais pour les – nombreux – clients équipés de VPlex, jusqu’à présent, cette commande était inutilisable. VPlex 5.5sp2 est donc, quoi qu’on en dise, une très grosse release qui va permettre à beaucoup de monde de pouvoir enfin optimiser au maximum les remplissages de ses baies de stockage, XtremIO en tête.

Un autre aspect de cette release, conséquence indirecte du support complet d’UNMAP je pense, c’est l’implémentation à tous les niveaux du thin-provisionning. Sans rentrer dans les détails, le thin mode est implémenté non seulement sur les extents et devices (dispo depuis la 5.3), mais aussi au niveau des virtual volumes. Un des bénéfices attendus de cela c’est qu’une augmentation de la taille d’un distributed device (par augmentation de la taille de toutes ses pattes) ne forcera plus VPlex à remplir de zéro les LUNs (plus d’info sur l’extension dynamique de volumes distribués, VPlex 5.2).

L’interface VAIS permettant de provisionner directement des LUNs depuis VPlex sur les baies back-end et les présenter aux directeur prend désormais en charge les stations d’admin XMS XtremIO hébergeant de multiples clusters XtremIO. Auparavant, il fallait déclarer autant d’interfaces que de baies au sein de VPlex.

Je vous conseille de vous rendre, pour plus de détail, de vous rendre sur le blog de Itzik Reich le CTO XtremIO d’EMC, qui vient de publier un article complet sur cette 5.5sp2, ici-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *