VMWare VSAN 6.2 !

Après une journée particulièrement chargée et très riche en annonces autour du “Digital Desktop”, hier, VMWare remet le couvert ce Mercredi pour présenter la nouvelle version de VSAN qui passe de 6.1 à 6.2. Derrière cet progression d’indice relativement modeste ce cache en réalité des avancées MAJEURES tant en terme de fonctionnalités pures qu’en terme de technologie. Faisons le tour des nouveautés.

Déduplication et Compression

Beaucoup attendaient cela avec impatience, c’est donc une réalité, VSAN 6.2 est capable de dédupliquer et compresser les blocks (4k) stockés. Les algorithmes sont dit “nearline” (presque inline, presque en temps réel). Cela signifie dans la pratique que les données sont effectivement compressées puis dédupliquées lorsqu’elles atteignent le stockage dit “capacitif” de VSAN (pour plus d’info sur la manière dont VSAN fonctionne, rendez-vous sur mon premier billet à ce sujet, ici). VMWare indique un facteur moyen de compression/déduplication allant de 2x pour le tout venant à 7x dans les meilleurs cas. Même si ce n’est pas aussi efficace que d’autres solutions, fussent-elles offline, ce gain est tout de même particulièrement appréciable.

Stockage en mode RAID5/RAID6

Jusqu’à présent, chaque block, suivant les politiques de VM appliquées, pouvait être strictement recopier de 1 à n fois en fonctiuon du niveau de tolérance aux pannes souhaité. Désormais, en plus du strict “mirroring” des données, vous pouvez choisir de répartir celles-ci suivant un algorithme de stockage par bande avec parité au sein de votre cluster VSAN. L’intérêt principal ici est de conserver un niveau de tolérance aux pannes donnée tout en économisant le nombre d’I/O nécessaires pour stocker la donnée et se faisant, la place occupée.

Fichiers de swap en mode thin (Sparse swap disk)

Sans refaire une présentation détaillée d’une empreinte disque complète d’une VM, il faut se rappeler que lorsque vous créez une machine avec disons 16 Go de RAM, un disk de swap de 16 Go est automatiquement créé par l’hyperviseur. Ce swap n’est réellement utilisé par celui-ci que lorsque vous faites de l’overbooking de mémoire sur votre serveur. VSAN 6.1 générait automatiquement ce fichier en mode thick, consommant donc autant de stockage, sans récupération possible. Si vous avez beaucoup de monster VM, cela pouvait poser un problème de consommation sur disque. Avec VSAN6.2, vous pouvez forcer la génération de ces fichiers en mode thin et économiser l’espace associé, avec les risques inhérents à ce choix (si vous êtes short en disque, attention à ne pas utiliser l’overcommitment sur vos serveurs…)

Correction d’erreurs et un peu de QoS

VSAN 6.2 stocke désormais un checksum en face de chaque block de 4k et vérifie ce checksum et corrige la donnée, si possible, avant de rendre ce bloc en cas de lecture. De même, VSAN réalise régulirement des tests back-end des blocs stockés afin de vérifier la bonne santé de l’ensemble du stockage réparti. Enfin, vous pouvez désormais limiter le nombre d’IOps qu’une VM est capable de réclamer à son stockage VSAN. Je ne sais pas encore (mais je vais me renseigner) dans quelle mesure cela ne vient pas en complément ou conflit avec l’utilisation des options d’allocation de resources disque au sein de chaque VM… à voir.

Des statistiques temps réel de l’activité de VSAN

Enfin ! VSAN 6.2 intègre un outil de monitoring global directement dans l’interface Web Client avec des graphiques temps réels et historiques des IOps, latences, cache hit etc. … C’est vrai que cela manque aujourd’hui sur VSAN 6.1, même si on peut s’en sortir avec des outils tiers.

Si vous souhaitez en apprendre encore plus sur cette nouvelle version et consulter quelques screenshots, je ne saurais que trop vous conseiller ces deux billets dont je me suis en partie inspiré pour cette review en Français :
Le billet de Duncan sur son blog Yello Bricks, ici.
Le billet d’Anthony sur son blog Virtualization is Life, ici.

Pour terminer, on ne sait pas encore quand, ni comment cette nouvelle itération sera distribuée. Gageons que ce sera sans doute via une mise à jour globale de vSphere vers … vSphere 6.5, qui ne saurait tarder non plus ;)

4 thoughts on “VMWare VSAN 6.2 !

  1. Gaël says:

    Nous devons renouveler nos VNX l’année prochaine. Nous intégrerons certainement VSAN dans notre comparatif en tant qu’alternative.
    C’est un choix qui me semble de plus en plus crédible pour le remplacement de notre stockage de production (équivalent à votre TIER2).

  2. Pascal says:

    Ça prend la version Enterprise pour faire du dedupe et de la compression. Ca prend également cette version pour des setups à 2 salles de serveurs. Un des point faible de VSAN c’est le support des MCS de Windows ( Failover Cluster ) , vous allez devoir upgrader à SQL 2016 pour migrer votre cluster au mode “AlwaysOn”, si vous utilizez la version SQL enterprise ça fonctionne avec SQL2012-2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *