ViPR Controller 3.0 : yapluka :)

Lors de la sortie de ViPR 2.3 en Juillet 2015, je vous avais proposé un billet détaillant avec précision les mécanismes de provisionning de ressources Isilon. A l’époque la fonction phare était la gestion des droits d’accès lors de la création de share CIFS. Mais, pour pouvoir vraiment être complet, il manquait encore la prise en charge de la réplication SynIQ.

Et là, paf, ViPR 3.0 sort début Juillet 2016, un an presque jour pour jour après la 2.3 … et le moins que l’on puisse dire c’est que cette nouvelle version majeure apporte énormément de choses… dont la réplication Isilon !

On fait le tour des nouveautés et des perspectives.

Quelques fondamentaux et rappels

Pour rappel, ViPR est une plateforme de gestion du cycle de vie de votre stockage au sens large. Sa force réside dans une certaine forme d’universalité dans la prise en charge des process de provisionning de volumétrie, de partages NAS, de volumes iSCSI ou NFS etc. (du moment que vous choisissez de l’EMC, même si certaines technologies d’autres constructeurs sont également supportés).

De plus, grâce à son portail de gestion particulièrement léché et ses fonctions de workflow, ViPR propose une solution intégrée, ergonomique, très efficace et puissante qui en font un produit très séduisant quant il s’agit de gérer la production d’espaces disque au quotidien.

Enfin et pour couronner le tout, le cycle de développement de ViPR est relativement dynamique depuis le début avec des releases très régulières apportant chacune une liste importante de nouvelles fonctions. Le tableau est quasi parfait aujourd’hui en particulier avec une ouverture à l’Open Source depuis quelques temps (voir le projet CoprHD, ici et ici).

ViPR 3.0

Je ne vais pas faire la liste exhaustive des nouveauté, tant celle-ci est longue, mais me focaliser sur celles que j’estime les plus importantes et, de manière bassement égoïste, celles qui m’intéressent particulièrement ici.

Tout d’abord, le portail de gestion a été quelque peu revu et est désormais plus clair. Notamment on peut distinguer une belle évolution des menus de gauche. Même si ce n’est pas une révolution, cette retouche est bienvenue avec une terminologie moins absconse pour quelqu’un qui commence.

Ensuite, évidemment, je ne peux pas passer à coté de LA FONCTION qui me manquait pour envisager plus que sérieusement une acquisition en production : la prise en charge de la réplication Isilon ! Le tableau est désormais quasi complet pour le support d’Isilon : provisionnement CIFS, NFS, quota, réplication, snapshot programmés etc. Pour l’avoir testé il y a quelques jours, ça fonctionne parfaitement, c’est totalement “plug’n play” et c’est, cerise sur le gâteau, ViPR peut également déclencher un failover/failback sur une ressource donnée (il faut que je teste cela aussi, mais pas eu le temps jusqu’à présent). Si vous êtes client Isilon, franchement jetez-vous sur cette version, elle vaut le coup et vous fera gagner des heures de travail.

D’une manière générale, toute la gestion des systèmes de snapshot a été revue et améliorée. On peut désormais créer, présenter et monter un snapshot sur une machine directement depuis ViPR via quelques clics. De même, une fois terminé, il est possible de défaire tout ce qui a été fait auparavant, particulièrement intéressant pour du test/dev ou des environnements de qualification/pré-production.

ViPR s’oriente aussi vers le cloud hybride avec la prise en charge d’ECS.

Les fonctions VPlex ont également progressé : il est désormais possible de planifier et lancer des migrations groupées, par exemple lors d’un chantier de changement de baie de stockage ou un changement de niveau de tiering au sein d’une production. La aussi, on sent une belle maturité du produit sur toutes les opérations pûrement SAN/Block.

ViPR 3.0 introduit une nouvelle gamme de possibilité au niveau des snapshot : la fonction refresh. On peut donc ordonner le refresh d’un snapshot directement via une commande catalogue. Pour l’instant, seuls les environnements VMAX3 et XtremIO sont supportés. Pour le moment, cette opération n’est possible que lorsque les volumes sont provisionnés directement aux hosts, sans passer par VPlex (d’après ce que j’ai lu), mais il est clair qu’à terme on devrait voir arriver ça aussi (en passant par du cache-invalidate sur VPlex, certainement).

De même, cette nouvelle version fait progresser les fonctions de backup et restoration. Sans rentrer dans le détail, c’est vrai qu’une intégration se voulant complète et exhaustive des “fonctions stockage” d’une production donnée doit forcément comporter des possibilités de gestion de la sauvegarde. La aussi, on sent tout le travail accompli depuis plus de 3 ans maintenant par EMC dans ce domaine. [troll on] Il ne manque plus qu’ils nous sortent une VRAIE interface ergonomique pour Avamar et tout le monde sera heureux :D [/troll off].

Conclusions et perspectives

Vous l’aurez remarqué sans doute, j’aime beaucoup cette nouvelle itération de ViPR. Elle apporte les quelques fonctions qui nous manquaient pour pouvoir défendre son acquisition auprès de notre direction (avec des heures de gagnées par notre production toutes les semaines). La solution d’EMC profite aussi de cette maturation pour ré-affirmer haut et fort à la face du monde de l’IT : Dell-EMC est de plus en plus une division software, avec des produits pensés d’abord comme des solutions logicielles puis ENSUITE SEULEMENT, éventuellement, vendu sous deux formes distinctes : software only et/ou hardware.

C’est remarquable, je l’ai déjà dit, pour une société ayant eu le hardware chevillé au corps pendant plus de 20 ans auparavant. C’est aussi pour cela que je pense que le mariage de Dell et EMC est vraiment un mariage de raison, car chacun est complémentaire de l’autre par énormément d’aspects.

Pour en savoir plus sur ViPR 3.0 :
les nouveautés détaillées ici.
La documentation complète du produit ici.

2 thoughts on “ViPR Controller 3.0 : yapluka :)

  1. Raviere says:

    Est-ce que l’import d’une config d’une baie existante a été amélioré , car c’est vraiment le point noir de l’ancienne version pour moi

  2. Cédric Cédric says:

    Salut Xavier,

    Malheureusement, je n’ai pas les baies de test pour pouvoir essayer cette fonction d’ingestion, donc je n’en sais pas plus :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *