ViPR 2.4 est disponible, petit tour des nouveautés

Le rythme des mises à jour ViPR continue sur sa lancée depuis plus d’un an maintenant, avec en moyenne une mise à jour tous les 5 mois. Après, ViPR 2.3 en Juillet dernier, ViPR 2.4 est désormais avancé, avec, comme toujours, pas mal d’améliorations que je vous propose de détailler ici.

ViPR 2.3 avait pas mal mis l’accent sur l’ingestion de configurations avec des données existantes, ViPR 2.4 lui, présente des nouveautés plus éclatées et réparties sur un nombre de modules important.

ViPR supporte désormais ScaleIO directement via ses API REST. Certes, ViPR supportait déjà ScaleIO, mais uniquement via l’interface CLI “historique” du produit. Ce changement de mode de pilotage va sans doute permettre d’aller plus loin encore dans les fonctions supportées et l’administration générale de la solution. Par contre, il est nécessaire que votre installation ScaleIO soit au moins en version 1.30 (la première à implémenter l’interface REST).

Vous pouvez désormais changer le nom de vos noeuds ViPR (pas leurs IDs respectifs, par contre). Ca n’a l’air de rien, mais j’imagine que si cela a été intégré, c’est que beaucoup de clients en production devaient le demander depuis un momemt ! Dont acte ;)

De nouvelles options sont disponibles concernant la gestion de la sécurité d’accès des utilisateurs ViPR. Ainsi, la configuration de sécurité s’enrichit d’un certain nombre d’options, comme le nombre de tentatives de connexion et la durée de blocage associée en cas de X tentatives infructueuses :

Les ingénieurs d’EMC ont également remplacé le “consistency check” sur la base de donnée de ViPR par un process d’entretien continu. L’interface prend en compte ce changement “back-end”, comme le montre cette nouvelle section “Database housekeeping status” au détriment de l’ancienne permettant de réaliser un checkup manuel :

Un nouveau concept fait son apparition, le “vNAS”. Cet outil permet de regrouper plusieurs ressources de type “filesystem” (provisionnés depuis des NAS physiques comme Netapp, VNX File ou Isilon, par exemple) au sein d’une seule entité, le “vNAS”, même si ces filesystems sont associés à des projets différents. On peut imaginer par exemple mettre en place un groupe “vNAS” pour tous les filesystems de type “bureautique” et ainsi simplifier la gestion de ces filesystem similaires pour des admins stockage. A expérimenter pour en trouver une application au quotidien, malgré tout ;)

Concernant les process “d’ingestion”, la aussi, beaucoup d’amélioration, notamment pour VPlex : vous pouvez choisir lors de votre découverte de l’éxistant de n’importer les volumes VPlex qu’à partir du Virtual Volume et pas depuis les les Storage Volumes. Dans ce mode, ViPR ignore les baies de stockages supportant ces volumes et ne travaille que via la couche VPlex. Par ailleurs et de manière plus anecdotique (quoi que …), il est possible de choisir la taille des blocs VPlex utilisés pour les migrations de volume (par défaut, VPlex applique un transfer-size très conservateur de 128k).

Une grande nouveauté de cette v2.4 c’est le support d’XtremIO 4.0/4.0.1 avec notamment la gestion des refresh et revert sur les snapshots mais aussi la gestion “mutli cluster” de la nouvelle console XMS (voir mon billet à ce sujet). Une belle mise à jour donc, certes annoncée, mais désormais confirmée.

Enfin, ViPR 2.4 support la nouvelle version d’OpenStack “Kilo”. La aussi, la volonté d’EMC de suivre au plus près les évolutions des principaux fournisseurs de stockage se confirme.

Chez EMC, la matrice de compatibilité de ViPR ici.
Chez EMC, les Release Notes ViPR 2.4 ici.
Chez EMC, le fichier d’upgrade Offline ViPR 2.4 ici.
Rappel : installation “offline” d’une mise à jour ViPR, mon billet à consulter ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *