Update Manager 6U1 est désormais intégré à vSphere Web Client. Oui, mais …

La nouvelle maintenance de vSphere 6.0, Update 1, a apporté beaucoup de corrections de bugs et quelques fonctionnalités bienvenues (voir mon billet à ce sujet, ici). De plus, et sans que VMWare n’en ait particulièrement fait la promotion, Update Manager, le compagnon de toujours de vCenter pour gérer les mises à jours et patchs de votre infrastructure virtuelle, en a profité pour évoluer aussi et surtout, combler un cruel manque, assez remarqué lors de la sortie de vSphere 6 en Mars dernier : l’intégration complète avec vSphere Web Client !

C’est grâce à un retweet de PoleAI (merci !) que j’ai effectivement pu lire un billet sur les blogs officiels VMWare qui présente cette nouvelle intégration complète, vous pouvez le trouver ici.

Voici d’ailleurs quelques petite copies d’écran qui confirme que l’ensemble des fonctions sont désormais intégrée, y compris la remédiation :

Ok, bien, Update Manager 6 est donc parfaitement intégré à la suite “web” de VMWare. Mais, de mon point de vue, le plus important sur ce billet récent, ce n’est pas le billet lui-même, ce sont les commentaires, plus que bien trempés en réaction à une phrase spécifique du post : “Now you truly have no excuse not to ditch the c# client and move directly into the Web Client!”, qui, traduite rapidement nous donne : “Vous n’avez désormais plus aucune excuse pour laisser enfin tomber le client lourd historique au profit de vSphree Web Client”. En substance, la plupart des Internautes taclent bien comme il faut VMWare au sujet du controversé Web Client… encore une fois oserais-je dire !
screenshot_238

Même si les réactions – épidermiques – sont sans doute un peu excessives, comme souvent sur le Net, je ne peux qu’être globalement d’accord avec eux (j’en avais d’ailleurs parlé ici dans un billet sur vCloud Director) : le Web Client, aujourd’hui, même s’il a évolué dans le bon sens lors de la sortie de vSphere 6, reste encore poussif et utilise une technologie qu’on ne devrait plus voir en 2015 avec l’avènement du HTML5 depuis plusieurs années déjà.

C’est d’autant plus frustrant que VMWare (ses ingénieurs en tout cas ;) ) sait parfaitement développer des outils réactifs, à l’ergonomie parfaite, compatibles avec la plupart des navigateurs et qui donnent envie de lâcher le client lourd ! J’en veux pour preuve le récent projet Fling “ESXi Host client” que j’ai testé il y a quelques semaines.

On ne peut qu’espérer que VMWare travaille effectivement à passer ses outils d’administration en full HTML5 pour enfin contenter l’ensemble de ses clients et faire taire les critiques acerbes de certains administrateurs fatigués ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *