Tintri : le stockage VM-aware

On continue notre tour des exposants de ce VMWorld 2015. Si, aujourd’hui, la plupart des grands constructeurs historiques de “boites à disque” sont toujours bien présents, l’arrivée du SSD a fait exploser les offres alternatives au point qu’on a du mal quelque fois à savoir quelle orientation choisir à l’heure de sortir son carnet de chèque. Chacun y va de sa philosophie et de son approche particulière. On l’a vu hier avec Atlantis Computing pour le pur SDS ou SolidFire, dédié aux SP, aujourd’hui je vous propose de découvrir l’offre Tintri qui se positionne quant à elle sur un segment très clairement hardware, mais avec un traitement spécifique et dédié aux environnements virtualisés.

Sur le plan matériel, l’approche reste assez classique avec un système basé sur un cluster scale-out full IP. L’ensemble forme un volume global auto-géré disponible principalement sous forme d’AFA, mais aussi en mode plus capacitif et hybride. Sur le plan protocolaire, la solution propose une connectivité NFS pour KVM et vSphere et SMB pour Hyper-V.

La spécificité de Tintri consiste à ne plus traiter les IO de manière agnostique comme la plupart des baies existantes (même si certaines disposent d’algorithmes d’optimisation divers) mais se concentre sur l’unité de mesure idéale ou presque dans nos environnements de production d’aujourd’hui : la machine virtuelle. En effet, la baie est capable de gérer toutes les I/O qu’elle reçoit en fonction des VM sous-jacentes. Chaque VM est traitée unitairement, dans sa propre file d’attente au sein des contrôleurs. Couplé avec un stockage très rapide et une qualité de service dédiée, cela permet d’éviter les contentions que peuvent générer les VMs les unes par rapport aux autres.

A partir de cet énoncé simple, les conséquences sur l’administration et la vie de la production déposée sur ce type de matériel sont nombeuses, comme le diagnostic très rapide en cas de lenteur anormale d’une de vos VM par exemple. Les outils de gestion sont très riches et exclusivement axés sur l’unité de mesure “VM”, ouvrant aussi l’accès à des personnes non spécialistes du stockage : quoi de plus simple que de gérer directement une VM dans la console de son stockage ?

Une baie qui sait discuter directement “vm” avec des hyperviseurs, cela ne vous rappelle pas quelque chose ? les VVol par exemple ? Oui, en fait, c’est tout à fait normal, le fondateur de Tintri n’est autre qu’un des membres historiques du R&D VMWare ayant participé à leur conception ;)

Ceci étant, rappelez-vous que cette solution sait parfaitement s’adapter à d’autres hyperviseurs que ceux de VMWare. A ce titre c’est un choix intéressant et potentiellement pertinant si vous travaillez beaucoup avec Hyper-V ou KVM, par exemple.

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel Tintri.com évidemment.

Et pour finir, un grand merci à Christian pour sa disponibilité. Voici quelques photos de mon passage sur le stand de Tintri :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *