ProphetStor : un gentil oracle dans votre datacenter !

Le maître mot lorsqu’on porte la responsabilité de l’architecture générale d’un production aussi complexe et riche que celle que j’ai la chance de suivre au quotidien, c’est de ne surtout pas s’endormir sur des technologies “faciles” et historiques. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’accélération du développement numérique dans notre secteur ne peut être supportable qu’à la condition de choisir, au bon moment, des options en toute connaissance de cause et de manière éclairée par rapport au marché de l’IT et ses tendances.

Un des moyens de rester à la page c’est notamment de prendre le temps de recevoir régulièrement des fournisseurs et/ou intégrateurs inconnus qui vous contactent spontanément pour vous présenter leurs produits. C’est dans ce contexte que j’ai eu la chance de rencontrer la société ProphetStor, une jeune pousse spécialisée dans les solution de Software Defined Storage, mais pas que, on va le voir.

Petit compte-rendu d’entretien avec l’équipe commerciale Française.

Prophet quoi ?

ProphetStor est une startup, fondée en 2012 par des anciens dirigeants et développeurs de FalconStor. Leur philosophie est relativement simple, mais justifie largement leur positionnement aujourd’hui : amener toute la valeur et l’expertise heuristique des algorithmes d’IA et du Machine Learning au sein de nos DataCenters, rien que ça ! Pour étayer sa démarche, la société s’appuie sur de nombreux brevets exclusifs et une équipe d’expérience d’environ 90 personnes, rompue à ces technologies, ainsi que certains “vieux routards” du monde du stockage …

Établie au départ à Taiwan, l’entreprise s’est ensuite développée sur la plaque Asie/Pacifique, pour enfin investir le marché U.S. en 2016. La filiale EMEA, ouverte depuis quelques mois en Europe, a aussi de grandes ambitions, évidemment. Je ne vous cache pas que de voir une société non nord-américaine creuser son sillon dans un océan d’entreprises US a quelque chose de rafraîchissant, comme quoi, les Etats-Unis n’ont certainement pas le monopole de l’excellence technologique ;)

Comme le sujet est vaste, ProphetStor s’est pour le moment concentré sur la partie Storage, celle qu’elle connait historiquement le mieux, et propose donc un portefeuille de solutions déjà très bien fourni dans ce segment.

Flexvisor

“L’hyperviseur de stockage” : c’est par ces termes qu’on peut décrire rapidement Flexvisor. Ce produit est capable de construire une offre de stockage SDS via deux approches différentes, suivant les besoins : Scale-up ou Scale-out

Pour le scale-up, Flexvisor s’installe en mode bare metal (même si vous pouvez techniquement le monter aussi dans une VM pour un PoC) sur du commodity hardware x96 et proposes une solution de stockage classique back-end, à la manière d’une baie HP, Netapp, Dell EMC ou autre. Les fonctions de tolérances aux pannes locales RAID0/1/5 et 6 sont disponibles pour la construction des pools. Il est également possible de coupler deux machines pour obtenir une fonction H.A. (double SP, en gros). Une offre claire et qui se veut très efficace, financièrement parlant, bien sûr !

Coté scale-out, Flexvisor s’appuie sur la technologie Open Source CEPH pour constituer un ensemble distribué (minimum 3 noeuds) et vient rajouter, au dessus de cette couche, toutes les fonctions à haut niveau de service qu’il partage avec son petit frère scale-up (voir plus bas).

Qu’il soit installé en configuration scale-up ou scale-out, donc, Flexvisor propose tout une batterie de fonctions standards dans le monde du stockage :
– Snapshots
– Clones
– Réplication synchrone
– Dédup et compression inline

Coté protocoles de services, on dispose du iSCSI ou du FC ainsi que du RBD (protocle de communication natif de CEPH) pour le stockage objet.

Enfin, et c’est une des fonctionnalités les plus importantes: grâce à ses algorithmes avancés de Machine Learning, le contrôleur analyse en permanence les profils IO de tous les workloads hébergés et constitue ensuite une cartographie horaire des pics d’activité (bande passante, IOps) pour vous inviter à anticiper celles-ci et faire du pre-fetching. Sans rentrer dans le détail, cela permet à ProphetStor d’annoncer (sans s’engager pour le moment, comme certains le font sur les taux de dé-duplication, par exemple) être en mesure de fournir une capacité d’IO de 120% des possibilités physique du hardware. Impressionnant … sur le papier bien sûr :)

Autre bénéfice de cette analyse, vous pouvez définir très précisément un “objectif de QoS” pour une application pendant une période donnée : Flexvisor va vous confirmer cela et réserver au bon moment les ressource absolument nécessaires (Coeurs de CPU, IOps, bande passante) pour pouvoir satisfaire à ce niveau de service.

Federator

Federator constitue quant à lui le centre de commandement de la plupart des produits de la société : c’est la console qui vous permet d’administrer et monitorer vos Flexvisor notamment. L’outil dispose également d’une API REST pour vous permettre de le piloter via un système d’automation/IT store externe.

Mais Federator ne s’arrête pas à cela, il est aussi capable de gérer d’autres type de ressources. Il se base sur les drivers CINDER d’OpenStack. Il intègre également un outil de supervision et capacity planning, encore basé sur des algorithmes de Machine Learning : vous lui demandez de réaliser des benchs sur vos différents back-end, Federator en extrait un profil d’IO pour l’ensemble du pool et à partir de cet étalon, vous permet vous-même d’utiliser de manière intelligente ces ressources pour des volumes utilisateurs (avec des niveaux de QoS adaptés et flexibles en fonction des périodes). On retrouve en somme la philosophie de Flexvisor, mais étendue aux back-end des autres constructeurs.

Au passage, une grosse partie des fonctions de Federator n’est pas sans rappeler un autre produit plus connu, Dell EMC ViPR Controller/SRM ….

DR Prophet

ProphetStor s’attaque également au DR et à la protection d’environnements virtualisés. DR Prophet propose en effet de réaliser des réplications de machines entre plusieurs sites, soit via l’ajout d’un Agent (pour les machines physiques Windows/Linux etc.) soit d’un splitter sur VMware ESXi. Basé sur des snapshots réguliers, DR Prophet n’entends pas pour le moment satisfaire aux RPO quasi nuls, cependant, la société y ajoute, là encore, une belle dose de Machine learning pour apporter de la valeur à ce principe. En effet, le produit sera capable de vous indiquer en fonction de vos exigences, quels seront les meilleurs moments de la journée pour réaliser les snaps et les phases de réplications pour limiter l’impact de ceux-ci sur la production.

Pour ne rien gâcher, DR Prophet est capable lors du process de restauration, de réaliser une conversion à la volée de type P2V, V2P, mais aussi d’hyperviseur vers un autre (toutes les combinaisons KVM, VMware et Hyper-V sont supportées).

DR Prophet n’est pas sans rappeler, lui aussi, un certain Recoverpoint for VM … décidément, ils doivent avoir une dent contre Dell EMC ^^

Disk Prophet

… Last but not least, je termine ce petit tour des principaux produits de ProphetStor par celui qui me semble, aujourd’hui, le plus original et aussi celui qui soulève le plus de questions. Il s’agit de Disk Prophet. Cette solution se propose de superviser l’ensemble de vos disques physiques et de prédire, ni plus ni moins, quand ceux-ci sont susceptibles de tomber en panne. Le bénéfice est évident, notamment en environnement hyper-convergé : mieux vaut toujours prévenir que guérir. Si vous savez en gros quand le disque X va casser, vous pouvez anticiper au maximum cette échéance et le remplacer avant celle-ci. On sait bien, quoi qu’en disent les nombreux ingénieurs commerciaux et avant-vente, qu’une reconstruction de disque est toujours chronophage pour un SDS. Au minimum, cela prend du CPU et sollicite forcément plus les autres disques, à des degrés divers.

Du coup, Disk Prophet vous propose directement, AVANT la date fatidique présumée, un jour donné et un horaire particulier pour procéder au changement, afin d’impacter le moins possible votre production. Accessoirement, pour pouvoir arriver à ce niveau de prédiction, Disk Prophet doit continuellement superviser les logs de performance ainsi que les données S.M.A.R.T. de vos disques, ce qui lui permet aussi de vous présenter une supervision et un tableau de bord de capacity planning, compris dans le prix, mais oui madame ! Pour terminer, le logiciel ne s’appuie pas que sur ces métriques et saura aussi pondérer les résultats par des niveaux d’usure moyen constatés ou les conditions de production (taux d’écriture des SSD par exemple).

La question qui vient naturellement à votre esprit vicieux (en tout cas, c’est la première que j’ai posé… il faut que je consulte ^^) c’est : mais, heu, comment je fais pour obliger la hotline de mon constructeur favori à venir changer un disque qui n’est techniquement pas encore en panne ??? Hein, dit, dit, Anne-Marie, Emmanuel ? Mmmh ?

Certes ! Bonne question. La réponse n’est évidemment pas simple, ProphetStor en convient. la société est d’ailleurs en grande discussion avec certains grands nom du stockage pour pouvoir proposer une réponse claire ou, je l’imagine, un agrément quelconque permettant aux clients de passer le cap de la hotline. De plus, un axe d’ores et déjà privilégié pour résoudre ce problème consiste aussi à s’orienter vers les intégrateurs de solutions disposant notamment de guichet de support ou même pourquoi pas certains grossistes matériels.

Dans tous les cas, une solution de ce type pour un constructeur est clairement, pour moi, un facteur de qualité qu’il ne faut pas négliger : votre constructeur chéri arrive pour changer un disque alors que celui-ci ne présente, a priori, aucun signe de défaillance : au moins psychologiquement, cela donne une image très forte d’une maintenance sans compromis et ce faisant contribue à la renommée de la marque.

On peut aussi arguer que ce type de détecteurs de panne prédictif existe déjà dans certaines solutions, mais dans l’ensemble, ils s’appuient souvent exclusivement sur S.M.A.R.T. ou un taux de soft-errors sans vraiment aller plus loin. Là, on dispose d’un outil complexe et focalisé exclusivement vers un objectif préventif de qualité.

En tout cas, même s’il n’est pas sur un segment simple à argumenter pour l’instant, Disk Prophet mérite clairement qu’on y regarde d’un peu plus près… et c’est exactement ce que je vais faire bientôt, rendez-vous d’ici le début de l’année prochaine, après le PoC que nous avons d’ores et déjà planifié !

Quelle Prophétie pour ProphetStor ?

Comme toujours, l’exercice est difficile quant il s’agit de prédire, dans un environnement assez écrasé par des énormes ténors et de plus en plus consolidé, dans quelle mesure Prophet Stor pourra s’imposer comme une entreprise digne de figurer dans les alternatives intéressantes ou parmi les éditeurs “qui comptent”. En tout cas, je pense qu’elle dispose d’atouts importants pour convaincre : une approche assez novatrice par son discours très orienté sur le “buzz du moment”, le Machine Learning et l’IA ; une orientation “Software company” dont les contraintes logistiques sont beaucoup plus légères qu’un constructeur de matériel et les marges opérationnelles plus faciles à atteindre ; enfin, une équipe d’expérience et des gens de talent qui ont été précurseurs à plusieurs reprises depuis le début des années 2000.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à solliciter Anne-Marie et Emmanuel pour obtenir un rendez-vous, ce sont des gens charmants et passionnés, qui ne compterons pas leur temps pour vous présenter ProphetStor et ses produits. Un grand merci à eux pour leur disponibilité.

ProphetStor, leur site officiel, ici

PS: que ceux qui ont noté le petit troll adressé à une certaine entreprise de l’IT dans le titre se lève sur twitter… visiblement, mon deuxième degré n’a pas été compris par tout le monde ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.