Premiers pas sur vRealize Operation Manager 6.0

Update : Jérémie vient de poster son billet au sujet de vROM 6.0, voici le lien vers celui-ci.

Vous le savez sans doute, à l’occasion du VMWorld 2014, VMWare a dévoilé la nouvelle suite vRealize. A l’occasion de cette refonte marketing, la société de Palo Alto a dévoilé une nouvelle version majeure de vCenter Operation (aka vCOps, pour les intimes), qu’on appelle désormais vRealize Operation Manager 6.0. Je vous propose un petit tour d’horizon de ce nouvel outil de capacity planning et de supervision made in VMWare, en attendant des billets plus complets et détaillés par des spécialistes du sujet (comme Jérémie, qui m’a indiqué qu’il travaillait à la sortie d’un nouvel article à ce sujet).

Cette nouvelle mouture est majeure à plus d’un titre : d’abord, le dashboard a été entièrement revu pour être plus intuitif et plus facile d’accès pour les non initiés. Ensuite, le moteur lui-même a été repensé et prend désormais en compte les notions de haute disponibilité et d’évolutivité en matière de performance. Malgré tout, on retrouve assez vite tous les concepts déjà présents dans vCOps ainsi que les multiples présentations (heatmap, badges, alertes, capacity planning etc. …).

Au niveau de l’installation, c’est encore plus simple qu’avant puisse que l’ensemble des composants a été regroupé au sein d’une seule VM, appelée “node” (vCOps était basé quant à lui sur une vApp contenant deux VM : ui et analytics). Lorsque vous déployez une nouvelle instance de vROM, vous commencez par une machine qui va devenir un “master node”. Ensuite, vous pourrez étendre ce cluster en y ajoutant des nodes suplémentaires (pour de la haute disponibilité ou de la répartition de charge). Techniquement, il vous suffit de récupérer l’ova du node et la déployer sur votre infra vSphere.

Une fois déployée, lors de votre première connexion à l’interface web, vous allez dérouler un assistant d’installation très simple (taille de l’infrastructure vSphere, nouvelle installation ou intégration à une instance déjà existante). Même si vous désirez ensuite récupérer les données de votre ancien vCOps, vous devez au moins créer votre nouvelle instance vROM (une fois créé, vous pourrez utiliser l’assistant d’importation).

Voici l’interface d’admin :
vrom1

La première chose à faire est de configurer l’adaptateur “vCenter” pour commencer la récolte des données. Pour se faire, on se rend dans la section “Solutions”, puis on choisit la solution intégrée “VMWare vSphere” puis enfin, on clique sur le bouton “configure” :
vrom2

Vous le voyez, la configuration n’est pas compliquée et reprend les mêmes items que sur vCOps. Une fois le paramétrage réalisé et validé, la collecte commence et votre vROM est opérationnel !

Concernant le dashboard opérationnel, on distingue des modifications cosmétiques importantes, notamment au niveau de la navigation, comme les onglets présentant différents domaine de supervision. La liste prédéfinie est d’ailleurs assez complète :
vrom7

Voici quelques exemples de dashboards intégrés :
vrom5

vrom6

vrom4

Vous avez également des onglets permettant de faire du diagnostic (qu’on retrouvait aussi sur vCOps d’ailleurs) :
vrom8

Et, forcément, le dashboard “de base” qui reprend les fondamentaux déjà présents sur vCOps :
vrom9

Vous pouvez aussi créer vos propres dashboards à partir de tous les metrics présents dans la base, bien entendu. D’une manière générale, ce vRealize Operation Manager semble bien né et ne m’a pas posé beaucoup de problème à installer ni à configurer. A noter que les licences vCloud Suite 5.5 et Entreprise Plus 5.5 sont parfaitement acceptées par l’outil. Enfin, vROM base désormais son “ouverture” à d’autres sources de metrics sur la notion de “solution pack”, installable très facilement dans l’outil d’administration. Il faut espérer que la plupart des grands éditeurs et constructeurs (Veeam, EMC, NetApp, HDS et consors) viendront ajouter leur pierre à cet édifice en proposant des packages dédiés pour vROM afin d’en parfaire le périmètre de couverture.

La documentation en ligne de vROM : chez VMWare.
Téléchargez vROM : http://www.vmware.com/products/vrealize-operations/vrops-hol

4 thoughts on “Premiers pas sur vRealize Operation Manager 6.0

  1. Raviere says:

    mon retour d’expérience :
    bon c’est buggué jusqu’à la moelle, on est passé de vcops à vrops avec import des données de nos vcops et je penses que ca n’aide pas, ensuite côté pak avec netapp ca ne marche plus sans qu’on ai encore trouvé la raison.
    Point + : la création des dashboard est plus simple
    Point – : il est difficile de faire des relations entre des objets qui pourtant devraient se faire facilement (exemple quel est la vm qui écrit le plus sur mon lun XYZ de ma baie)
    Bref pour le moment très déçu et le support n’est pas à la hauteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *