Opvizor : une solution de supervision vSphere originale

Quand on parle de supervision et de capacity planning des environnements virtualisés, entre Veeam One, vRealize Operations, Microsoft SCOM, vFogLight et bien d’autres, les fonctionnalités couvertes sont nombreuses et le choix relativement pléthorique, désormais. Pour autant, nombre de ces outils ont une approche relativement classique dans leur implémentation : une installation globalement locale, une base de donnée à sauvegarder et un outil de gestion (site web, client lourd). OPvizor a ceci d’original qu’il est fourni sous la forme d’une solution online. Si l’approche peut choquer au premier abord, après quelques temps d’utilisation, celle-ci s’efface rapidement au profit d’un environnement fonctionnel riche et fiable. Mais, voyons cela de plus près.

En réalité, OPvizor offre deux solutions basées sur les mêmes technologies : une solution Cloud Entreprise, online donc, et une solution On-Premise plus classique. Nous allons nous focaliser sur la solution online, destinée, de mon point de vue, plutôt aux PME dont les capacité de virtualisation interne sont plus limitées. Le licensing est basé sur le nombre d’hyperviseurs de votre infrastructure et les coûts annoncés à moins de $1000 par an semblent tout de même très compétitifs.

Pour pouvoir utiliser Cloud Entreprise, vous devez vous inscrire sur le site, évidemment. Une fois cette étape classique réalisée, vous allez devoir installer, au sein de votre production, un outil qui va régulièrement absorber toutes les informations techniques de votre vCenter puis les uploader chez OPvizor. Une fois récupérés, ces informations sont compilés par le produit et vous sont restituées mises en forme et agrégées sur un portail. Le principe est très simple, la mise en oeuvre aussi, à tel point que vous détailler l’installation du “proxy” en question serait vraiment faire honte à vos compétences :) (Install… suivant, suivant, Terminé, Renseignez votre vCenter et des credentials adaptés… et vous êtes go).

Pour pouvoir gérer le proxy en cas de changement quelconque, rendez-vous, depuis votre navigateur favori, sur la machine sur laquelle il a été installé : vous disposez d’un microsite qui permet de gérer les différents éléments de configuration :


Vous noterez, notamment, qu’il est possible de superviser plus d’un vCenter à la fois. De même, vous pouvez directement, en cas de problème, générer un ticket de support depuis le microsite, bien vu ;) . La partie programmation permet de planifier la prise d’infos de votre production et son upload vers le site d’OPvizor.

Une fois les “problèmes techniques” résolus, voyons voir ce que donne Opvizor lui même. Du premier abord, la présentation semble un peu “old school” par rapport aux interfaces très flat design et relativement dépouillées que l’on voit aujourd’hui. Heureusement, le dashboard par défaut reste très clair et compile les principaux indicateurs dans un ensemble cohérent. OPvizor est très orienté “logs” d’une manière générale. Une de ses forces consiste à proposer un nombre impressionnant de best-practices et surtout de les expliquer longuement ! Par exemple, pour chaque machine virtuelle, on vous suggère de réduire le nombre de connexion simultanées à la console : en effet, de base, vous savez sans doute que 2 personnes peuvent en même temps accéder à la console des VM. Pour des raisons de sécurité, cela peut potentiellement poser problème. Par extension, toutes les alertes présentées s’accompagnent d’une description longue et précise ainsi que des directives pour les résoudre.

Il existe aussi un outil dit “Application Optimizer”, qui va analyzer vos VM et en fonction du type d’application hébergée (aujourd’hui, seules les bases SQL Server, Oracle et PostgreSQL sont supportées), va vous proposer un rapport d’optimisation dédié pour tirer le maximum de votre infra et adapter les paramètres de chaque VM en fonction de leur usage. OPvizor propose bien entendu des fonctions de forecasting pour anticiper les saturations et contentions.

D’une manière plus générale, OPvizor se présente comme un outil de supervision et de gestion de l’état de santé de vos infrastructures virtualisées et est donc à ce titre très orienté “logs”. Il lui manque pour le moment la dimension “suivi de performance” très granulaire qu’on peut trouver sur d’autres outils comme VCops. Disons qu’on pourrait plus comparer OPvizor à un Log Insight disposant de fonctions de capacity planning spécifiques à VMWare.

Au final, OPvizor semble être une très bonne solution “clef en main” et simple à installer pour optimiser et suivre vos environnements virtuels. L’approche Online est relativement rare dans le monde des outils de supervision pour lui permettre de se démarquer franchement de ses nombreux concurrents plus ou moins directs. Son prix de souscription est également un facteur qui pourra orienter le choix.

2 thoughts on “Opvizor : une solution de supervision vSphere originale

    • Cédric Cédric says:

      Hi Dennis,

      Can you give us an idea of a typical yearly bill for, let’s say, a 4 ESXi production environment ? Then, I’ll make an update in the post. Nevertheless, thanks for your comment !

      Regards,
      Cédric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *