Si vous suivez quelques gros sites de news IT, cela ne vous aura sans doute pas échappé : HPE vient de racheter Simplivity pour un peu plus de 650 million de dollars. Une somme rondelette (mais que je trouve en dessous de la valeur de la société) pour un acteur important de la scène de l’hyper-convergé. Si ce rachat n’est finalement pas une surprise car les bruits de couloir se faisaient réguliers depuis quelques semaines sur le sujet, ses conséquences, autant pour HPE que pour le segment HCI risque d’être importants.

En effet, jusqu’à récemment, les solutions HCI étaient nombreuses et portées pour beaucoup par des startups nées spécifiquement pour ce segment. On pense bien sûr à Nutanix, Simplivity ou Atlantis. Le fait est que comme souvent, un nouveau segment se créé, foisonne de solutions, puis petit à petit se consolide autour de gros acteurs historiques (On l’a vu pour les AFA récemment avec le rachat de SolidFire par Netapp). Il est vrai que d’une manière générale, les cas de pure players ayant maintenu leur présence et leur leadership sur des segment très spécifiques sont rares.

Même au sein de HPE, la solution Store Virtual risque tout simplement de disparaître du catalogue à court/moyen terme, au profit de la technologie Simplivity. Si l’on résume, à la lumière de ce rachat, quelles sont les principales offres hyper-convergées sur le marché :
Nutanix : pure-player du secteur, en phase de croissance actuellement mais qui pourrait souffrir de sa position verticale.
HPE/Simplivity : la force de frappe d’HPE et sa légitimité au sein des entreprises pourrait booster énormément Simplivity et lui permettre de gagner des parts de marché.
Dell XC : basé sur le SDS de Nutanix, Dell XC a été sur la sellette pendant quelques mois suite à l’annonce de la fusion Dell-EMC. Aujourd’hui, Dell le rappelle à qui veut l’entendre, Dell XC continue (partenariat avec Nuta reconduit pour 3 ans), mais pas sûr que cela tienne encore pendant longtemps.
Dell EMC VxRail : une offre cohérente avec VMware comme base logicielle, un incontournable aujourd’hui, malgré sa jeunesse (moins de 12 mois d’existence !).
Dell EMC VxRack : basé sur ScaleIO, ce produit reste assez spécifique, mais pourrait tirer son épingle du jeu sur des workloads massifs, face aux limites des “plus petits”. Il pourrait également gagner en visibilité depuis la fusion Dell EMC.
HPE/Store Virtual : clairement en fin de vie de mon point de vue avec une part de marché à peine visible.
Cisco HyperFlex : même si Cisco communique pas mal sur cette offre, pour le moment, les cas de production sont relativement rares, en tout cas en France. De plus, Cisco avait conclu un partenariat avec Simplivity pour proposer la technologie sur ses UCS… quid de ce deal suite à l’acquisition d’HPE ? Mystère pour le moment.
Atlantis SDS : Atlantis est actuellement dans une position très difficile et il est probable que malgré les qualités techniques indéniables de cette solution, elle ne survive pas longtemps à la consolidation en marche (ou rachat ?).

Si je devais dessiner le segment HCI dans quelques dizaines de mois, je ne donnerais pas cher d’HyperFlex, Atlantis, et Store Virtual.

L’avenir nous le dira !