Chronique d’une migration : au revoir Celerra, bonjour Isilon

Préambule: Bonjour à tous ! Avant toute chose, pas d’inquiétude, je suis toujours online ^^. En effet, j’ai reçu récemment quelques emails et messages privés inquiets de ne plus voir de news ni de tweet de ma part depuis une vingtaine de jours. En fait, pour tout vous dire, les journées sont très courtes en ce moment pour deux raisons majeures : un déménagement personnel d’ici fin Mai et beaucoup, beaucoup de travail au sein de mon institution chérie. Mécaniquement, vBlog en pâtit un peu et j’en suis désolé !

Nonobstant, trêve de blabla, trêve de blabla: Depuis quelques années déjà, la plupart de nos ressources CIFS partagées sont hébergées par nos VNX7500 Unified, via l’adjonction de têtes NAS Celerra en 2014. Globalement, elles s’acquittent assez bien de cette tâche, même si l’interface d’admin Unisphere accuse le poids des années. En prévision de l’arrêt programmé de ces baies d’ici le début de l’année prochaine (fin de maintenance, 7 ans d’activité) et suite à de multiples problèmes récents d’espace disque nous avons décidé d’anticiper de quelques mois la migration des données “NAS” sur un autre support.

Petite chronique de cette grosse opération de migration …

L’ensemble des volumes concernés représente aujourd’hui environ 25 To et 45 millions fichiers divers zé variés, soit quasi 20 ans d’activité bureautique. Dans ce contexte, s’est bien entendu posé la question du nouveau receptacle : une nouvelle paire de baie dédiées ? un composant virtualisé avec une grosse capacité derrière ? En creusant un peu, nous nous sommes rendu à l’évidence qu’on avait finalement déjà tout ce qu’il nous fallait au sein de notre infrastructure : deux superbes clusters Isilon, ronronnant depuis quasi trois maintenant et dont les fonctionnalités semblaient parfaitement convenir à nos besoins !

Ceci étant, avant d’envisager ce gros déménagement, nous avons fait faire un audit global des clusters (4 Noeuds NL-400 pour chaque Isilon historiquement) afin de compléter/adapter ceux-ci aux futures contraintes d’accès (grosso modo 4000/5000 sessions simultanées, dont des périodes de forte charge sur nos volumes de profils errants Windows notamment). Au final, décision a été prise d’investir dans 3 nœuds complémentaires de type S210, plus orientés performance, et nous assurant une gestion des points chauds très souple grâce aux SmartPools Isilon.

D’autre part, nous avons également choisi de sous-traiter en grande partie cette opération et, ce faisant, utiliser un progiciel spécifique contrairement aux précédentes migrations réalisées en interne via du bon vieux Robocopy/EMCopy (comme beaucoup d’entre vous certainement). Le choix s’est porté sur DobiMiner (http://datadobi.com/) qui fait partie des références sur ce marché assez spécifique, il faut le dire. DobiMiner repose sur une facturation au volume à migrer et son coût est relativement intéressant, vu les nombreux avantages qu’ils procure comparé à son équivalent “huile de coude”. Coté technique, sur le papier, DobiMiner offre des fonctions particulièrement intéressantes pour simplifier les opérations de bascule proprement dites : recréation des partages sur la cible avec des propriétés identiques, gestion complète des phase de dry-run (estimation du temps de migration), suivi itératif des phases préalable de réplication, passage en lecture seule de la source au moment de la dernière copie etc.

Aujourd’hui, nous sommes au milieu du gué en quelque sorte, puisque la mise à jour des capacités de nos clusters a été réalisée, DobiMiner est installé et a dors et déjà commencé son travail de réplication entre les deux environnement (VNX en source et Isilon en destination). Globalement, DobiMiner est très impressionnant surtout par sa vitesse de parcours des répertoires sources. Là où Robocopy mettait plusieurs heures à faire le tour d’un de nos très gros share, le logiciel s’en sort en moins de 40 minutes. Ce la permet d’envisager des temps de migration beaucoup plus courts puisque c’est souvent cette tâche spécifique de “dernier scan” qui pèse le plus lourd dans l’opération.

Je vous ferai un retour plus spécifique sur DobiMiner dès que nous aurons terminé la migration de quelques ressources partagées, histoire de pouvoir être exhaustif dans la prise en main et les constats en terme de performance et fiabilité.

Réponses remarquables

  1. Bonjour,

    tite question...? tu passes d'une tête NAS à une autre tête NAS?

  2. Je n'ai pas compris la question :smiley:
    Nous allons passer de nos vieilles têtes NAS Celerra présentes sur nos EMC VNX 7500 vers nos clusters Isilon :slight_smile:

  3. David says:

    En même temps je ne savais pas que les baies ISILON étaient des baies NAS... oups...

Continuer la discussion sur le forum vBlog.io

Participants