Centraliser les logs des consoles VPlex sur un syslog

L’exploitation d’une infrastructure de production passe en général par des outils de supervision efficaces, mais également un concentrateur de logs (et ses outils d’analyse de corrélation associés éventuellement). Dans la pratique, finalement, la solution “syslog” (connu depuis très longtemps sur Unix) offre pas mal d’avantages mais nécessite que l’ensemble des composants soient connectables via ce protocole simple et efficace. Pour Unix/Linux et tous les produits dérivés, en général, cela se passe plutôt bien. Appliqué à VPlex, a priori, les consoles étant des dérivées de Suse Linux, pas de souci … Sauf que ;)

Les consoles VPlex sont certes des Linux, mais EMC n’offre pas encore aujourd’hui la possibilité de configurer de serveur syslog pour récupérer les éventements de celles-ci. Etant en contact avec pas mal de monde chez EMC, en tirant un peu les vers du nez de ces personnes, j’ai récupéré le moyen de configurer cela, sans support et à mes risques et périls évidemment :) . Bon, rassurez-vous, le risque est plus que mesuré dans ce cas précis étant donné que cela ne concerne pas directement le coeur du VPlex, mais juste ses consoles de service.

En substance, la configuration est très simple et en tout point semblable à une config syslog d’un OS Linux. Les consoles sont équipées de syslog-ng, LE serveur syslog Open Source ayant le vent en poupe en ce moment. Une fois ce paramétrage réalisé, tous les événements des VPlex sont remontés sans problème sur notre syslog central.

On peut retirer de ce PoC une chose : il ne tient qu’à EMC d’ouvrir cette option officiellement et le tour est joué. A priori, c’est dans la roadmap de développement de VPlex, par contre, pour le moment, pas -encore- de date de release.

J’imagine que certains d’entres vous sont très intéressés par la bidouille en question, mais pour des raisons de confidentialité, je ne peux vous en dire plus. Sachez en tout cas que c’est possible, que ça fonctionne parfaitement et que cela viendra certainement. Si vous voulez aller plus loin, une seule chose à faire : sollicitez vos contacts EMC ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *