IMG_3618

IBM Cloud : big blue is back ?

Petite update du billet à 23h30 : annonce de la GA de vROps for Power Systems

On les avait presque oubliés, après les grandes années 80/90 (IBM36/38, AS400, IBM Global Services etc.), où ils étaient LA référence (toujours très chère, mais référence tout de même) dans le matériel, l’intégration et le consulting. Et puis … petit à petit, IBM s’est fait plus discret, voir confidentiel, en tout cas du point de vue de l’IT de ces 10 dernières années. Il faut dire qu’avec la revente successive à Lenovo de son segment PC/Notebooks et plus tard le reste de sa division x86, big blue a perdu un peu contact avec le monde qu’on appelait encore “Open”.

Pour autant, à défaut de faire le buzz, IBM, comme souvent, a continué à se moderniser et suivre les grandes tendances du marché, notamment autour du Cloud. A tel point qu’aujourd’hui, grâce à un partenariat visiblement très fort, IBM revient sous le feu des projecteurs avec son offre IBM Cloud …

Lire la suite …

IMG_2264

Quand les serveurs de Tesla toussent, la flotte s’enrhume ?

Aujourd’hui, Dimanche, et même si le sujet est un peu “décalé” par rapport à ceux que je traite sur ce blog, je ne peux pas résister à l’envie de vous parler d’une expérience récente avec un service connecté, celui de Tesla.

De retour de Rennes après une très belle soirée entre amis Vendredi (à faire de l’Astronomie tout en buvant du bon vin, le bonheur, en somme ^^), j’arrive en fin d’après midi dans mes pénates et branche la Tesla, qui criait famine après pas mal de Km parcourus ces dernières 24h. Comme je le fais souvent, je contrôle de temps en temps que tout se passe bien après quelques heures, via l’application iOS. Tiens ? Bizarre, pas de connexion. Pour autant, la voiture est connectée au Wifi et tout va bien du coté du Net. Certes, ponctuellement cela peut arriver, mais là, même après plus d’une heure, toujours pas d’accès aux paramètres de la voiture à distance.

Je vous passe les détails de la soirée, mais force est de constater vers 23h, après pas mal d’échanges sur les forums ad-hoc, que quasi tous les propriétaires de Tesla en sont au même point : impossible de se connecter à distance avec des impacts divers. Au final, il faudra attendre le début de matinée, ce Dimanche, pour retrouver une connectivité partielle et laborieuse/lente, quand elle aboutit.

Au delà du petit dérangement personnel occasionné (c’est fou comme on s’habitue au confort de ce genre de fonction), Que s’est-il passé et quels ont été les réels impacts de cette panne ? Prenons-nous au jeu et imaginons …

Lire la suite …

IMG_1766

Meltdown et Spectre fixées par microcode et patch ? edit: confirmé !

A l’heure où j’écris ces lignes, il semblerait qu’Intel ait trouvé un moyen de produire une mise à jour du microcode qui permette de rendre les serveurs et PC immunisés contre les deux vulnérabilités #Meltdown et #Spectre. Cela reste à confirmer évidement, d’autant que la mise à jour du microcode en question ne sera pas disponible avant la semaine prochaine, visiblement. Il faudra aussi vérifier quelles générations de processeurs auront droit à cette mise à jour…

Il n’en reste pas moins une inconnue : quel impact sur les performances de nos hyperviseurs au quotidien ? Devra-t-on revoir en profondeur nos capacity plannings concernant l’axe CPU et augmenter nos investissements en conséquence ? Pour l’instant, mystère…

Quoi qu’il en soit, une bonne nouvelle en perspective après une journée anxiogène à souhait ;)

Enfin, histoire de clôturer la journée avec exhaustivité, je ne saurais que trop vous recommander l’article de MacGénération qui me semble résumer parfaitement la situation sur le problème, les conséquences connues et l’état des publications/patchs des principales entreprises de l’IT à ce sujet, à lire ici.

Source 1 : Le blog de Online/Scaleway à lire ici (update 1)
Source 2 : Article de PCworld à lire ici.
Source 3 : Article complémentaire chez MacGénération, ici.
Source 4 : confirmé par Intel, himself, ici.

Intel-logo

Faille des processeurs Intel : quid des hyperviseurs ?

UPDATE du 4/01/2018 : plein de news en fin d’article… ça sent vraiment pas bon du tout (cf exploit Meltdown et Spectre). VMware vient de publier des patchs pour chacun de ses hyperviseurs …. patch party, yeeeah :(

Bonsoir à tous ! Tout d’abord et comme de coutume, je vous souhaite une excellent année 2018 tant sur le plan professionnel que personnel, bien évidemment.

En parlant de nouvelle année, elle commence pas génial pour Intel avec la divulgation très récente d’une faille de sécurité présente sur les designs des puces depuis – a priori – plus de 10 ans déjà. Outch ! Le pire dans cette affaire, dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences tant techniques que commerciales et financières, c’est que ce bug concerne une partie du fonctionnement interne des processeurs impossible à patcher via une modification du microcode. De plus, il semble acquis que la plupart des patchs nécessaires auront un impact non négligeable sur les performances générales des processeurs. On parle de 5 à plus de 30% dans certains cas, qu’il faudra vérifier sur le terrain …

Lire la suite …

17-12-13 17-59-42 1659

ProphetStor : un gentil oracle dans votre datacenter !

Le maître mot lorsqu’on porte la responsabilité de l’architecture générale d’un production aussi complexe et riche que celle que j’ai la chance de suivre au quotidien, c’est de ne surtout pas s’endormir sur des technologies “faciles” et historiques. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’accélération du développement numérique dans notre secteur ne peut être supportable qu’à la condition de choisir, au bon moment, des options en toute connaissance de cause et de manière éclairée par rapport au marché de l’IT et ses tendances.

Un des moyens de rester à la page c’est notamment de prendre le temps de recevoir régulièrement des fournisseurs et/ou intégrateurs inconnus qui vous contactent spontanément pour vous présenter leurs produits. C’est dans ce contexte que j’ai eu la chance de rencontrer la société ProphetStor, une jeune pousse spécialisée dans les solution de Software Defined Storage, mais pas que, on va le voir.

Petit compte-rendu d’entretien avec l’équipe commerciale Française.

Lire la suite …

unnamed

Un guide pour vous aider à passer l’examen Cisco CCNA

Bonjour les gens, aujourd’hui, petite pub !

En effet, j’ai été contacté très récemment par Neil Anderson, formateur professionnel spécialisé dans les technologies réseau (principalement Cisco). Neil est également blogger/vlogger et m’a demandé si je pouvais faire une comm’ autour d’un nouvel eBook – disponible gratuitement – qu’il vient de terminer, le Cisco CCNA Lab Guide. A défaut d’être un expert réseau, j’ai malgré tout regardé de plus près ce guide et il semble vraiment intéressant avec une petite quarantaine d’exercices commentés qui permettront au moins de vous aider à passer la certification Cisco éponyme. Le blog de Neil est particulièrement fourni et je pense qu’il mérite au moins un petit coup d’oeil de votre part. A vous de juger !

https://www.flackbox.com

Pure-Storage-Logo-Design-by-The-Logo-Smith

Pure Storage : et si on changeait de couleur ?

EDIT du 28/09 : suite à une discussion sur le forum, quelques modifications en fin de billet. Merci à Anthony pour l’échange !

C’est vrai que j’aime le bleu, et depuis longtemps : le bleu EMC évidemment ! Mais, comme vous le savez sûrement, j’aime aussi profondément la technologie, même si elle “m’oblige” de temps en temps à me tourner vers d’autres horizons et me demander si le changement de couleur ne serait pas une bonne chose ^^. Pour le coup, je vous propose aujourd’hui un petit compte-rendu d’un entretien très récent avec un constructeur qui affiche fièrement sa couleur orange vif depuis plus de 7 ans maintenant, je veux bien sûr parler de Pure Storage.

Vous avez raison, il faut varier les plaisirs ! Alors varions ensemble :)

Lire la suite …

IMG_0933

SDSI 2018-2022 : SDDC, convergence IP et ultra mobilité

Ca y est, nous sommes à la croisée des chemins. Depuis 5 ans, nous déroulons notre schéma directeur datacenter 2012-2017. Dans l’ensemble, nous avions bien anticipé en 2011, lors du précédent, les transformations de l’IT (l’avènement du Full-Flash, notamment). Il est temps maintenant de refaire l’exercice – difficile – de se projeter sur les 5 prochaines années. Elles seront cruciales pour nous car elles devront préparer et accompagner notre institution aux bouleversements annoncés : l’Hôpital Numérique, 80% d’ambulatoire (hospitalisation sur une journée) et le déménagement dans de nouveaux locaux à partir de 2025. Imaginez le cauchemar logistique du transfert d’environ 3000 lits et 12000 personnes si l’informatique ne suit pas …

Après les premières réflexions il y a quelques mois (voir ici), il est désormais temps de prendre les bonnes directions, autant du coté des accès utilisateurs que du coté datacenter ou du réseau.

Lire la suite …

IMG_9301

NVMe : vers l’infini et au delà !

EDIT du 28/08, précisions sur la comparaison AHCI/NVMe. Merci à Fabrice pour les remarques !

Je me rappelle, c’était en 2010 : mon premier SSD OCZ Vertex 2 de 240 GO (à plus de 500€, tout de même) venait d’arriver sur mon PC personnel, une petite révolution. Comme souvent désormais, les nouvelles technologies arrivaient déjà par le grand public avant d’envahir le monde professionnel et le SSD ne dérogeait pas à la règle. Un renversement de tendance constaté depuis le milieu des années 2000, en gros, avec l’avènement de l’informatique Open basée sur des technologies standardisées, par opposition du monde Mainframe globalement propriétaire.

Depuis, le “Solid Stat Drive” a fait du chemin, c’est le moins qu’on puisse dire ! A tel point qu’il est en train de progressivement détrôner le disque à plateau pour le stockage primaire. Il faut dire que ce dernier a sans doute fait son temps depuis sa première commercialisation dans les années 60…

Avec des temps de réponse de l’ordre de de la milli-seconde et surtout un vrai déterminisme de ces même temps d’accès on comprend facilement l’intérêt aujourd’hui d’une telle technologie pour nos SLA chéris ;) . Grâce au SSD, on a rapproché la donnée du processeur et ainsi révolutionné la notion même de proximité de cette même donnée. Cependant, afin de pouvoir assurer une continuité dans les formats physiques et les bus de données utilisés dans l’industrie et en assurer une adoption rapide, il a fallut faire des compromis : le SSD reste intrinsèquement “bridé” par le bus sur lequel il est connecté (classiquement du SATA ou du SAS aujourd’hui).

Ce faisant, les industriels se sont très rapidement attelés à faire sauter ce verrou et continuer à rapprocher encore plus la donnée stockée du CPU : le NVMe était né.

Lire la suite …