Les trois mousquetaires : Horizon 7, Workspace One et Horizon Air

Tonitruantes !

Les annonces de VMWare ce mardi 9 Février 2016 feront sans doute date. En effet, ce ne sont pas juste des généralités et de la continuité dans l’effort auquel nous avons eu droit aujourd’hui, mais ni plus ni moins que 2 nouveaux produits et une mise à jour majeure. Avec Workspace One, Horizon 7 et Horizon Air, la société frappe fort et affiche très clairement ses ambition dans le poste de travail virtuel partout, tout le temps, avec son accroche marketing “The Digital Workspace Strategy”. En effet, on comprend désormais parfaitement le rachat de Air Watch à la lumière de cette orientation.

Même si je ne suis pas un spécialiste des environnements VDI ni très pointu sur les problématiques de la mobilité, je vous propose tout de même un petit tour d’horizon (c’est le cas de le dire, huhuhu ^^) de ces nouveaux produits : tout de suite, la suite ;)

est-il vraiment assez tard pour faire ce genre de jeu de mot... mmmh, je ne crois pas.

Workspace One

La nouvelle génération de portail unifié multi-OS de VMWare est visiblement le résultat de la fusion des technologies internes avec la grande expérience de l’ultra mobilité issue l’acquisition récente d’AirWatch. Effectivement, ce nouveau “centre de commandement de la productivité utilisateur” présente un certain nombre d’avancées majeures et une intégration très poussée de tout ce qui peut conduire à concurrencer directement les autres grands du secteur comme Citrix ou Microsoft.

VMWare insiste beaucoup sur l’intégration des services, tout d’abord avec un App Store unifié, portail unique d’accès à l’ensemble des applications “validées” par l’entreprise, que ces applications soient des logiciels maison ou des applications tierces présentes dans un store public, voir des applications hybrides (publiques mais utilisant des ressources privées, type Skype for business ou One Drive/Sharepoint par exemple).

Workspace One permet aussi une gestion très fine et très avancée des permissions utilisateur et de son authentification, avec notamment la prise en charge des périphériques biométriques (TouchID sur iPhone notamment), systèmes d’enrôlement automatique ou autres assurant le multi-facteur nécessaire à un mode d’authentification fort. Tout ces mécanismes – complexes – reposent sur un nouveau produit de la société, VMWare Identity manager, qui est d’ailleurs disponible indépendamment je crois (à vérifier). Ce faisant, on dispose d’un système de politique de sécurité adapté à chaque type de terminal (corporate, byod, externe, iOS, Android, Windows etc. …).

Workspace One dispose aussi de fonction de qualification dynamique du niveau de sécurité des terminaux d’accès, comme il en existe déjà depuis longtemps pour les VPN d’entreprises ou les portails captifs de type 802.1x (filaire/NAC ou wireless) : suivant le type de terminal, son niveau de patch, sa localisation géographique à l’instant T, mais aussi pourquoi pas, suivant la présence de tel ou tel logiciel non autorisé, on va octroyer plus ou moins de droits ou autoriser/interdir l’accès à certaines applications. Tout cela est donc intégré nativement à la solution et les combinaisons sont immenses, visiblement.

Enfin, les outils et apps déjà intégrées et disponibles sur AirWatch, pour ceux qui connaissent, ont été améliorés (notamment toute la partie messaging, agenda et réseaux sociaux) et sont désormais parfaitement intégré à Workspace One, quel que soit le type de terminal.

Workspace One s’annonce donc comme le produit étendard de la nouvelle démarche “Digital Workspace” annoncée par VMWare et dispose, sur le papier, de tous les atouts pour attirer les utilisateurs et les décideurs. Reste à connaître le prix et la maturité d’une telle solution intégrée. Nul doute que les équipes d’AirWatch et d’Horizon ont du bien phosphorer depuis plus de 2 ans !

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de VMWare :
Billet de présentation générale de Workspace One, ici.
Plaquette technique et fonctionnelle générale de Workspace One, ici.

VMWare Horizon 7

Du coté de Horizon, la aussi de grosses annonces avec l’arrivée de la nouvelle version majeure, Horizon 7. La première et grande nouveauté est la disponibilité d’une nouvelle méthode de clonage des VM : le “instant-clone”. Le principe est relativement simple, mais encore une fois magique dans la pratique, il s’agit de pouvoir cloner une machine virtuelle déjà démarrée pour en créer une nouvelle. En gros, on créé un snap complet (mémoire et disque) de la source, que l’on démarre instantanément ou presque dans une n-ième enveloppe de VM. On gagne ainsi les temps de démarrage des machines. Couplé avec les outils de streaming et virtualisation d’applications comme App Volumes (que je ne connais que de nom, je ne vous en dirai pas plus ;) ), cela permet de gagner encore en temps de mise à disposition des environnements utilisateur, lors des phases d’embauches massives. J’imagine aussi que du coup, la “duplication de l’empreinte mémoire” de la machine modèle permet à ESXi de gagner énormément sur les partages de pages mémoires et donc d’économiser encore plus de RAM (pour peu que l’on ai autorisé l’hyperviseur à le faire évidemment), gage d’une concentration encore plus élevée de VM par hyperviseur.

Coté sécurité et authentification, la aussi, de même qu’avec Workspace One, Horizon bénéficie des nouvelles avancées de VMWare Identity Manager en matière de politiques dynamiques et SSO. Il est désormais possible de modifier la politique de sécurité du poste virtuel au login de l’utilisateur (autorisations d’utilisation des ports USB, de l’impression locale, du copier/coller etc. …). Le SSO est porté sur l’ensemble de la chaine, évitant à l’utilisateur de saisir son mot de passe de session ou son code PIN à plusieurs reprises.

Enfin, autre grosse annonce est l’arrivée de la solution d’accélération graphique dédiée au VDI “Blast Extreme”. Derrière ce nom de guerre se cache en fait toute une série d’optimisations dans les échanges de données graphiques entre clients et serveurs, que l’on utilise PCoIP ou RDP. Notamment, VMWare indique que le codec vidéo H264 a été employé à tous les étages pour limiter au maximum la consommation CPU des clients, leur offrant de-facto une mailleur autonomie et des performances accrues quelles que soient les conditions réseau (la plupart des terminaux récents embarquent aujourd’hui un décodeur H264 matériel, quel que soit la puce graphique). Enfin, il est possible de coupler Blast Extreme avec les solutions d’accélération graphique NVidia Grid (que je vous conseille vivement de voir en démo un jour, c’est impressionnant !) pour la partie hyperviseur. En définitive tout cela concoure à rendre l’expérience client encore plus proche d’une expérience “locale” d’accès à un PC lourd classique.

Pour en savoir plus sur Horizon 7 :
Billet de présentation générale d’Horizon 7, ici.
Plaquette technique et fonctionnelle d’Horizon 7, ici.

Horizon Air et Horizon Air-Hybrid mode

Tout comme vCloud Air en son temps, aujourd’hui VMWare annonce un nouveau produit de consommation sur demande en mode cloud, mais cette fois-ci pour les environnements VDI : Horizon Air. On reprend tout ce qui fait la force de Horizon 7 décrit plus haut et on le package sous forme de produit “as-a-service” en hébergement Off Premise. Nul doute que pour de nombreuses PME et aux vues des tarifs annoncés de moins de 60€ par mois et par utilisateur déclaré (calcul grossier TTC par rapport à l’annonce américaine de 1,20 dollars par jour), l’offre est séduisante. De plus, vous disposez avec cette offre d’un portail de gestion simplifié de votre flotte VDI (sans doute dérivé de celui de Horizon 7).

Mais VMWare n’oublie pas non plus les plus grosses entreprises qui souhaitent conserver une partie de leur production On Premise. Pour cela, VMWare annonce la sortie d’une nouvelle solution hyper-convergée, pré-packagée et estampillée “Horizon Node”, qui sera directement couplée et gérée en central grâce au portail d’Horizon Air. Le déploiement promet d’être très simple et très vite opérationnel. Je suis très curieux de voir cela en fonctionnement car cela pourrait pourquoi pas être une manière simple et rapide de toucher à la fois du doigt le VDI VMWare (dont nous ne sommes pas équipé aujourd’hui) mais aussi la fonction hybride intégrée de ce système.

L’offre globale sera disponible d’ici la fin du premier trimestre 2016.

Pour en savoir plus sur Horizon Air :
Billet de de présentation générale d’Horizon Air et de son hybridation, ici.
Plaquette technique et fonctionnelle d’Horizon Air, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *