2015 !

Bonjour à tous,

Ce début d’année est l’occasion pour moi de vous proposer une rapide rétrospective de 2014 et mon opinion sur ce qui nous attends dans les prochains mois.

Du coté de VMWare, clairement, 2014 a été placée sous le signe du cloud et du “tout” software defined. Malgré beaucoup de “remus ménage” autour de ces technologies, cela restera une année de consolidation des acquis de mon point de vue, sans vraie rupture technologique (à part peut-être l’arrivée de NSX, mais qui n’est pas encore vraiment entré dans le quotidien de la majorité des productions, loin s’en faut). A contrario, la grande annonce prévue à partir du 3 Février prochain signera probablement l’arrivée de la nouvelle version majeure de vSphere, vSphere 6. Avec cette nouvelle release, VMWare ouvrira grand la porte de VVol à l’ensemble des fournisseurs de stockage, EMC en tête. Elle va également déclencher un nouveau cycle de l’ensemble de l’écosystème autour de VMWare et il faudra suivre cela de près : dans quelle mesure ces nouveautés apporterons réellement de la valeur ajouté à nos production ? Quel en sera le prix en terme de migration ou d’évolution ? vSphere 6 sera-t-elle une version “bien née” (il semble que ce soit le cas, d’après les témoignages divers que j’ai pu lire au sujet de la bêta semi-publique actuelle). Tant de questions auxquelles il faudra que nous apportions des éclairages précis à nos directions technique et financières. Bref, une année 2015, qui s’annonce charnière pour la société de Palo Alto.

EMC, quant à elle, n’a pas chaumé en 2014. Je dirais même que l’année écoulée, au contraire de VMWare, a été précisément une année de transition pour EMC qui a clairement amorcé sa “reconversion” dans le software. Certes, la société spécialisée dans le stockage est encore très loin d’avoir abandonné la fourniture de hardware, il n’empêche, la tendance est clairement là et elle va encore s’accroitre en 2015. Cette année a en particulier été marquée par l’arrivé tonitruante d’XtremIO dans le petit (mais en très forte croissance) marché des AFA ainsi que la montée en puissance de ViPR, constituant le socle du SDS d’EMC (en particulier lorsqu’il est couplé à ScaleIO). Par contre, je suis assez déçu par la relative stagnation de la plateforme VPlex depuis plus d’un an. Cette technologie de virtualisation/fédération de stockage spectaculaire et à la fiabilité quasi parfaite, star incontestée du “mid-market” entre 2012 et 2013, a subit, je le pense, le contre-coup des nombreuses nouveautés en pleine explosion depuis 12-18 mois. On le voit très bien lorsqu’on fait la liste des restrictions d’utilisation des produits EMC lorsqu’on travaille avec un VPlex Metro : limitations importantes sur ViPR, un plug-in VSI désormais en version 6.3 qui ne supporte toujours pas VPlex (!!), AppSync qui ne supporte pas non plus VPlex ainsi qu’un support partiel des extensions VAAI qui commencent à devenir pesantes (UnMAP notamment). Tout cela est assez frustrant quand par ailleurs on voit apparaitre des fonctions à gros potentiel sur les autres produits mais tout simplement inutilisables si vous êtes équipés de VPlex.

J’espère sincèrement (et certaines réponses récentes du staff m’incite à l’optimisme) qu’EMC va corriger cela dans les mois qui viennent car j’estime que VPlex devrait rester au centre de ses roadmaps produits étant donné la criticité et son positionnement aujourd’hui : au coeur des plans de secours de beaucoup de clients, désormais !

Quoi qu’il en soit, la transformation de l’IT vers la fameuse “troisième plate-forme” se prépare aujourd’hui et nous amènera nécessairement des projets d’infrastructure passionnants, j’en suis convaincu :)

Excellente année 2015 !
Cédric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *