Image 001

VMworld 2016 : Dell EMC, Netapp SolidFire, vSphere 6 Next etc.

Oui, je sais, je suis en vacances… reposantes, ou pas, d’ailleurs, sachant que j’ai commencé par craquer pour un joli drone DJI après des mois d’hésitation et de tentation (ça va de paire n’est-ce pas ^^), du coup je passe mon temps à pied pour profiter de coins sympas de ma région natale et adorée à explorer d’en haut.

Maiiiis, je n’oublie pas pour autant les échéances professionnelles et en particulier sans doute la plus importante de cette rentrée, le VMworld 2016 de Las Vegas. J’en ai déjà parlé il y a quelques semaines pour le salon lui-même, son ambiance, ses labs et ses “breakout sessions” techniques. Pour autant et comme tous les ans, je vais faire madame Irma de l’IT en vous proposant, à mon sens, les quelques très grands sujets qui seront vraisemblablement sur toutes les lèvres durant les prochains jours.

Allez, jouons les oracles (bizarrement je n’aime plus ce mot depuis que je suis dans l’IT … allez savoir pourquoi …)

Lire la suite …

Photo-2016-08-19-14-04-33_8893

Petit coup d’oeil sur VPlex Performance Monitor 1.0

Après un premier billet survolant la chose à la fin de l’année dernière lors de son annonce, en même temps que VPlex 5.5, je vous propose de voir un peu plus en détail les possibilité de l’outil VPlex Performance Monitor 1.0.1, le compagnon “compris dans le prix” de VPlex pour le suivi de performance moyen terme (30 jours).

Tout de suite, la suite !

Lire la suite …

tips2

Etendre un VMFS en ligne de commande

Allez, un peu de technique pour préparer la fin de la semaine (VACANNNNNNNNCES pour moi…). L’été est souvent propice aux petites opérations internes qu’on a que rarement le temps de faire pendant les périodes frénétiques habituelles le reste de l’année. Constatant qu’un de nos vmfs hébergeant des tonnes de templates arrivait à saturation (une belle saturation, 5 Go de dispo… pas bien, je sais :) ), j’ai entrepris de faire une petite extension “in place” du datastore.

En bon petit soldat, j’ai d’abord essayé la méthode classique consistant à étendre mon volume coté SAN, rafraîchir tout ça sur les ESXi ensuite et enfin utiliser le web client pour réaliser l’extension… mais, surprise, vous ne devinerez jamais ce que j’ai découvert (mode puta-clic :D)

Lire la suite …

Photo-2016-06-01-09-39-03_8570

VPlex VS6 : une nouvelle plateforme conçue pour le flash

VPlex est une plateforme très appréciée de ses administrateurs et ce depuis plusieurs années déjà, notamment à cause de sa fiabilité et sa stabilité dans le temps. En effet, sorti en 2010 (si ma mémoire est bonne), VPlex a apporté aux productions un système clef en main pour assurer des plans de continuité d’activité/reprise d’activité particulièrement efficaces et quasiment transparent, pour le stockage tout du moins. A l’époque EMC inventa un nouveau terme pour se démarquer : on ne parlait pas de virtualisation de stockage (décorrélation de l’adhérence des serveurs à leur baie) mais de “fédération du stockage”.

Aujourd’hui, VPlex dit “VS2” est très largement déployé et un véritable succès commercial et technique pour EMC. Pour autant, l’arrivée en fanfare il 3/4 ans des premières baies dites “full-flash” a progressivement posé un challenge important à cette plateforme, celui de la latence et des performances, évidemment. Quand VPlex VS2 servait en général des baies mid-range avec des temps de réponse de quelques millisecondes et des IOps qui ne dépassaient que rarement les 100.000 à 150.000, tout allait bien, mais maintenant que les XtremIO et autres Pure Storage ou Violin peuvent lâcher sans broncher plus de 500.000 IOps avec des IO dont la latence est annoncée comme inférieure en moyenne à la milliseconde… là, les choses se corsent.

Il était temps de faire un refresh : voici donc EMC VPlex VS6 !
Petit tour des améliorations de cette nouvelle plateforme hardware.

Lire la suite …

Photo-2016-08-08-09-35-28_8836

Cluster d’admin VxRAIL : déballage !

Rien de mieux qu’un Lundi matin, lorsque les températures sont encore agréables, pour recevoir des beaux cadeaux, qu’en pensez-vous ? Et, oui, c’est fait, nous venons de réceptionner nos deux appliances VxRAIL, composées de 6 nœuds en tout (pour ceux qui n’auraient pas suivi toute l’histoire, rendez-vous ici pour le projet, ici pour la décision d’acquisition de VxRAIL).

Evidemment, je n’ai pas pu résister à l’envie de contempler les monstres en vrai, en attendant leur installation réelle et la mise en production dans les semaines à venir avec les équipes d’EMC/VCE. Allons-y pour un déballage tout en images !

Lire la suite …

Photo-2016-08-02-11-02-37_8806

Bien choisir ses coeurs et sockets virtuels

A l’occasion d’une discussion avec des collègues concernant les best-practices d’allocation et de paramétrage des VMs, nous avons abordé la question des vCPU. Vous le savez sans doute, lorsque vous créez une VM, vous avez le choix d’allouer des sockets virtuels ainsi que des cœurs d’exécution par socket. Historiquement, la réponse de VMware était simple : vous faites comme vous voulez, cela permet de gérer plus facilement les problématiques de licences logicielles. En effet, certains produits étant à une époque licenciés au “processeurs physique” et il est donc plus intéressant financièrement de ne présenter qu’un seul socket et multiplier les cœurs.

Sauf que : si, dans la première moitié des années 2000 nos architectures x86 ne proposaient qu’un seul mode SMP – le plus simple – à savoir un espace mémoire commun à l’ensemble des processeurs physiques de la machine et partagé par les processeurs, désormais, et plus spécifiquement depuis Nehalem, ce n’est plus le cas. En effet, les plateformes Intel x86 utilisent maintenant le principe NUMA, acronyme pour “Non Uniform Memory Access”, et cela a des conséquences qui peuvent être non négligeables quant il s’agit de paramétrer les vCPUs des machines virtuelles qui tourneront sur ces configuration.

Petite exploration de la théorie, des impacts et des best-practices actuels ensemble…

Lire la suite …

Photo-2016-08-01-11-01-16_8803

SDDC 2.0 : VMware présente son design de référence

Le VMworld 2016 US approche à grands pas et VMware en profite pour préparer sa future audience aux nombreuses conférences et annonces (vSphere 6.5 ?) qui auront lieu pendant cet événement incontournable de l’IT. En particulier, VMware dispose aujourd’hui de toutes les fonctions nécessaires à la construction du fameux “Software Defined DataCenter” dont on parle tant depuis plus de deux/trois ans maintenant.

Afin de présenter sa vision de l’organisation d’une production SDDC, VMware a publié récemment un document très intéressant qui résume en une grande plaquette, l’ensemble des composants et leur organisation permettant de constituer un SDDC complet et autonome. Le “VMware Validated Design for Software Defined Data Center 2.0” – c’est son nom – est proposé via le VMTN à cette adresse.

On y (re-) découvre pas mal d’informations que je vous propose de commenter.

Lire la suite …

maxresdefault-1

SysAdmin day !

Un grand merci à NextInpact pour m’avoir rappelé ce jour formidable, j’ai falli oublier, quelle horreur !

C’est en effet aujourd’hui, dernier Vendredi du mois de Juillet où il convient de faire des bises à vos administrateurs système et réseaux, de les louer, de les chérir, de les remercier de tous leurs efforts et, pourquoi pas, de leur offrir des jolis cadeaux (d’ailleurs j’ai un PayPal si vous voulez ^^). C’est l’heure surtout de rappeler à ceux “qui ne savent pas” que Google, Amazon, Microsft, Apple, OVH, Online et j’en oublie des tonnes, ne seraient strictement rien sans l’armée d’ingénieurs, techniciens, développeurs, spécialistes qui oeuvrent sans relâche vingt quatre heures sur vingt quatre pour maintenir en parfaite condition opérationnelle l’ensemble des infrastructures informatiques titanesques nécessaires au bon fonctionnement de tous leurs petits e-gadgets connectés.

C’est l’heure aussi de pensez aux “plus petits”, les administrateurs solitaires de petites sociétés, qui gèrent à bout de bras l’ensemble des “ressources informatiques” de leurs entreprises, depuis le poste de travail ante-diluvien sous Windows 98se au serveur de l’application métier sous Linux. Ils sont la cheville ouvrière des “PME 2.0” qui ne déméritent pas, malgré, souvent, le peu de moyens accordé à leur SI.

C’est aussi et enfin l’heure de penser à “nous”, pour une fois, plutôt qu’à nos chers utilisateurs et clients ainsi qu’à tout le travail invisible mais si important que nous réalisons, les décisions que nous prenons avec nos directions respectives pour assurer la continuité et l’évolution constante de nos systèmes d’information.

Alors, bonne fête à tous les SysAdmins et continuez à supporter, tel Atlas, notre Monde numérique !

PS: pour l’argumentaire complet et militant en faveur du Sysadmin Day, c’est par ici.

IMG_5786

XtremIO 4.0.10 et XMS 4.2.0

Braves gens, citoyens, Oyé, Oyé !

On sentait que quelque chose se tramait, l’air était lourd, pesant et humide. L’excitation était palpable du coté des disques à état solide … Itzik Reich incantait des formules z’inintelligibles pour nous, pauvres clients… et on avait raison ! Le 20 Termindor (ou à peu près hein…) La nouvelle pousse XtremIO 4.0.10 est apparue, fraîche et pimpante. D’apparence anodine, elle cachait pourtant deux trésors en son sein, notamment du coté des fonctions de gestion.

En effet, l’on découvre avec volupté et une once de satisfaction, dans cette XMS dite “4.2.0” (quelle joli nom) le support d’une interface PowerShell, si chère à nos amis fenétrés, si gentils mais un peu simples, il faut bien le reconnaître, ainsi que la “tech preview” de l’interface de gestion full HTML5. Alors, bien évidemment, vous allez tenir ce language si reconnaissable et propre à votre condition de vulgusse pécoume : “Dieu me tamponne, bondla, qu’est ce que c’est quoi donc que cette taique préviou ?? crénon ??” .. Et je daignerai répondre à votre postillonnade qu’il s’agit juste de “pas voir à tenter de l’utiliser en prod, sinon, gare à vos miches”.

En somme une nouvelle version de bon aloi qui sied si bien à nos belles z’et truculentes z’AFAs.

Plus d’info en bon anglois, ici-même.

Image 001

ViPR Controller 3.0 : yapluka :)

Lors de la sortie de ViPR 2.3 en Juillet 2015, je vous avais proposé un billet détaillant avec précision les mécanismes de provisionning de ressources Isilon. A l’époque la fonction phare était la gestion des droits d’accès lors de la création de share CIFS. Mais, pour pouvoir vraiment être complet, il manquait encore la prise en charge de la réplication SynIQ.

Et là, paf, ViPR 3.0 sort début Juillet 2016, un an presque jour pour jour après la 2.3 … et le moins que l’on puisse dire c’est que cette nouvelle version majeure apporte énormément de choses… dont la réplication Isilon !

On fait le tour des nouveautés et des perspectives.

Lire la suite …